"Il y a urgence absolue si on veut sortir du nucléaire"

Antoine de Borman, directeur du Cepess. ©Photo News

"Nous souhaitons vraiment réaliser cette sortie du nucléaire, mais il y a urgence absolue", déclare Antoine de Borman, directeur du Cepess, le centre d'études du cdH.

Sortir du nucléaire tout en atteignant les objectifs climatiques et en limitant l’impact sur la facture est possible, affirme le Cepess, le centre d’études du cdH, qui vient de publier son livre blanc sur la transition énergétique.

Le Cepess propose 100 mesures pour atteindre cet objectif. "Nous souhaitons vraiment réaliser cette sortie du nucléaire, mais il y a urgence absolue, déclare Antoine de Borman, directeur du Cepess. C’est pour cela que nous mettons ce plan et ses mesures concrètes sur la table. Nous sommes partis du pacte énergétique, qui malheureusement est resté jusqu’ici lettre morte, pour déterminer le mix énergétique que l’on vise en 2030. Et nous n’avons pas seulement fait l’exercice sur le total de l’année, mais aussi pour les moments où la demande d’électricité est forte et les énergies renouvelables intermittentes très peu disponibles."

A lire Le cdH propose la TVA à 6% sur l'électricité vraiment verte

Parmi les priorités: développer la flexibilité de la demande.

Le directeur du Cepess évoque le plan Wathelet imaginé sous la précédente législature pour combiner développement des énergies renouvelables et centrales au gaz. Un recours au gaz le plus réduit possible, parce qu’il coûte et qu’il émet du CO2, mais dont la flexibilité est nécessaire pour compenser les renouvelables intermittents. "Nous confirmons cette vision et nous la complétons, parce que nous sommes dans un cadre interfédéral, et que nous pensons qu’il faut placer les citoyens au cœur de la transition: ils doivent jouer un rôle actif dans la modération de la consommation d’électricité, son déplacement aux moments critiques, et le développement d’énergies citoyennes."

Les mesures les plus importantes soutenues par le cdH? L’isolation massive des habitations et des bâtiments tertiaires; un développement important de la flexibilité de la demande, d’abord dans les entreprises mais aussi dans les administrations et chez les particuliers en commençant par les propriétaires de photovoltaïque; et le passage des énergies renouvelables aux énergies citoyennes.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect