Korys ajoute la gestion intelligente des réseaux à son portefeuille

La solution développée par Ampacimon doit permettre de gérer la pression que l'intégration des renouvelables exerce sur le réseau. ©Korys

Le family office des Colruyt entre au capital d'Ampacimon, spécialiste liégeois des smart grids. Noshaq participe aussi à ce tour de table de 4 millions d'euros.

Korys a encore frappé. Ce mercredi, le véhicule d'investissement de la famille Colruyt annonce sa participation à un tour de table de 4 millions d'euros et son entrée au capital de la start-up liégeoise Ampacimon, spécialisée la gestion intelligente des réseaux d'électricité. Korys, dont la prise de participation est "significative", est ici rejoint par Noshaq, le gestionnaire du réseau électrique et gazier luxembourgeois Creos et Gesval, une structure liée à l'ULiège habituée à l'accompagnement de spin-offs.

4 millions
d'euros
Korys et Noshaq se joignent aux actionnaires historiques d'Ampacimon, Creos et Gesval, dans un tour de table à 4 millions d'euros.

Par cette action, Korys appuie encore un peu plus sa volonté de se constituer un portefeuille dynamique et complémentaire dans les activités touchant à la transition énergétique. Le mois dernier, l'entreprise avait déjà fait parler d'elle en s'offrant une participation dans la jeune pousse allemande VoltStorage, experte dans les batteries domestiques, lors d'une augmentation de capital de 6 millions d'euros.

Transition énergétique

Après le stockage d'électricité, ce sont donc les "smart grids" qui ont attiré les faveurs de l'équipe d'investisseurs de Korys. Un choix logique pour une société qui, rappelons-le, chapeaute une grande partie de la production d'énergie éolienne du pays.

"Chez Korys, nos investissements dans la transition se divisent en deux pôles: la production d'énergie renouvelable d'une part et les solutions assistant la transition de l'autre", nous explique Brieuc de Hults, directeur des investissements chez Korys. "Aussi, sous cette deuxième catégorie, nous retrouvons un portefeuille fait de sociétés actives dans le stockage d'énergie, le monitoring d'actifs énergétiques, la mobilité, l'efficacité énergétique ou encore la gestion intelligente des réseaux, comme c'est le cas d'Ampacimon", poursuit-il.

Derrière cette stratégie d'investissement, Korys entend donc étendre sa vision de la transition énergétique au-delà de la simple production d'énergie renouvelable.

Ampacité

La solution créée par la start-up Ampacimon s'attaque ainsi à une problématique spécifique: à mesure que de plus en plus d'unités de production d'énergie renouvelable sont reliées au réseau, il devient nécessaire de gérer l'électricité circulant dans les lignes à haute tension en temps réel. Or, à l'aide de capteurs autonomes et connectés, les produits d'Ampacimon permettent de mesurer l'ampacité des câbles à haute tension, c'est-à-dire la valeur maximale du courant électrique qui peut les parcourir à un instant t.

Le boîtier développé par Ampacimon est équipé de capteurs autonomes et connectés qui permettent de mesurer l'ampacité des câbles à haute tension. ©Korys

"Ampacimon permet d'optimiser le courant qui peut passer dans les lignes de sorte que la capacité de celles-ci s'en trouve augmentée jusqu'à 50%", indique Brieuc de Hults. Et cette solution a déjà séduit bon nombre de gestionnaires de réseaux à haute tension à travers le monde. Parmi ses clients notoires, Ampacimon compte par exemple Elia en Belgique, mais aussi Tennet aux Pays-Bas, HydroQuebec en Amérique du Nord, MSETCL en Inde ou encore Enel et Isa en Amérique du Sud.

"Ampacimon permet d'optimiser le courant qui peut passer dans les lignes de sorte que la capacité de celles-ci s'en trouve augmentée jusqu'à 50%."
Brieuc de Hults
Directeur des investissements chez Korys

Acquisitions

Par cette entrée au capital, Korys veut aider Ampacimon à voir encore plus loin. Tout juste rentable, avec un chiffre d'affaires de 3 millions d'euros en 2019, la start-up née en 2010 de recherches effectuées au sein de l'ULiège affiche aujourd'hui "des perspectives de croissance assez élevées", si on en croit le directeur des investissements de Korys.

La prochaine étape consistera sans doute en plusieurs acquisitions de sociétés spécialisées dans des produits complémentaires. L'idée serait entre autres de compléter l'offre de produits en s'attaquant aux lignes de distribution souterraines.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés