L'enquête de la Commission sur Epex Spot met le monopole d'Elia en lumière

Chris Peeters (photo) est le CEO d'Elia depuis 2015. Pour Elia, c'est James Matthys-Donnadieu qui siège au conseil de supervision d'Epex Spot. ©Aude Vanlathem

Elia bénéficie grandement des échanges internationaux d'électricité. Et la mise en place du CRM, qu'il fonctionne ou pas, renforcerait encore son monopole.

Alors que la Commission a ouvert une enquête sur Epex Spot (dont Elia est actionnaire par la holding HGRT), la place confortable d'Elia a été pointée du doigt par plusieurs observateurs.

Outre les revenus tirés indirectement de la plateforme Epex Spot, Elia bénéficie directement des échanges d'électricité de par les interconnecteurs dont elle est propriétaire. Une situation qui risque, selon certains, de créer un cercle vicieux alors que les besoins d'interconnexion avec les pays voisins vont croissants.

"Il y a un risque de conflit d'intérêts dans la mesure où Elia pourrait profiter de congestions du réseau."
Pierre Henneaux
Professeur spécialisé en réseaux électriques à l'ULB

"Il y a un risque de conflit d'intérêts dans la mesure où Elia pourrait profiter de congestions du réseau", pointe Pierre Henneaux, professeur spécialisé en réseaux électriques à l'ULB. Un constat qui résonne d'autant plus fort que la Belgique a opté pour la mise en place du CRM, ce mécanisme de rémunération de la capacité censé compenser la sortie du nucléaire.

Juge et partie

En clair, si le CRM fonctionne, Elia est gagnant. Si le CRM ne suscite pas suffisamment d'intérêt de la part de producteurs, le pays devra se reposer plus fortement sur les importations, augmentant ainsi le risque de congestion des interconnecteurs.

"Si les congestions augmentent, le besoin d'assets aussi et les revenus d'Elia grimperaient. Ce risque ne peut être contrôlé que par un régulateur fort", souligne Pierre Henneaux.

Or, le régulateur en question, la Creg, opère sans président depuis 2018. Les relations entre Elia et la Creg sont d'ailleurs loin d'être au beau fixe, le point de désaccord principal étant les volumes nécessaires pour le CRM.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés