L'opération serait portée par Fluxys G

Si le rachat des deux gazoducs d'Eni se concrétise, c'est Fluxys G et non Fluxys, qui réaliserait l'opération.

Fluxys G est le holding du groupe, détenu à 90% par Publigaz et à 10% par la Caisse de dépôt et placement du Québec, où sont logées les activités internationales de Fluxys. C'est lui qui réaliserait l’opération, si elle réussit, et non Fluxys S.A., la société belge cotée, dont Fluxys G est actionnaire à 89,97%.

Fluxys G envisage d'ailleurs, dans cette hypothèse, de procéder à une augmentation de capital, même s'il a déjà pris des mesures, ces derniers mois, pour augmenter ses moyens financier. Il a clôturé, en juin un placement obligataire pour 300 millions d'euros. Et il avait conclu, un mois plus tôt, un accord avec BNP Paribas et KBC portant sur une ligne de crédit de 400 millions d’euros, disponible en cas de besoin.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés