La centrale de Coo augmente sa capacité de stockage

Grâce à une rehausse de deux mètres d'un de ses bassins, la centrale de Coo va accroître sa capacité de 7,5%. ©BELGAIMAGE

Engie lance un chantier visant à accroître de 7,5% la capacité de la centrale de pompage-turbinage de Coo d'ici 2025.

La centrale de Coo, considéré comme un maillon essentiel du paysage énergétique belge, va voir sa capacité accrue de 7,5% grâce à une rehausse de deux mètres des digues d'un des bassins supérieurs. Cette décision annoncée ce mardi, à l'occasion d'une visite sur place de la ministre de l'Énergie Tinne Van der Straeten, est complémentaire à la rénovation du bassin inférieur actuellement en cours.

"L’agrandissement de la centrale à accumulation de Coo est une étape essentielle d’une transition vers 100 % d’énergie renouvelable."
Tinne Van der Straeten
ministre de l'Energie

"D’ici début 2025, la puissance de la centrale passera de 1.080 MW à 1.159 MW tandis que le volume de stockage passera de 6.000 MWh à 6.450 MWh. Cette augmentation de puissance de 79 MW correspond à la puissance de 26 éoliennes de 3 MW. L’augmentation du volume de stockage de 450 MWh correspond à la capacité de stockage de 31.000 batteries domestiques", lit-on dans un communiqué du gestionnaire, Engie.

Mise en service dans les années 70, cette centrale de pompage-turbinage fonctionne comme une gigantesque batterie de stockage de l’électricité grâce à l’eau déplacée entre son bassin inférieur et ses deux bassins supérieurs situés 250 mètres plus haut.

Conçue à l’origine pour couvrir les pointes de consommation en début et fin de journée, elle est capable de stocker ou de produire sur demande en deux minutes.

67 millions
d'euros
Le coût total des travaux d’extension s’élève à 67 millions d'euros.

Quatre ans de travaux

"L’agrandissement de la centrale à accumulation de Coo est une étape essentielle de la transition vers 100 % d’énergie renouvelable", s'est félicitée Tinne Van der Straeten, la ministre de l'Énergie.

Les travaux de rehausse du bassin commenceront cet été pour finir en juillet 2023. Les turbines,vannes, transformateurs et alternateur de Coo 1 seront ensuite changés. La durée de ces travaux est estimée à un peu moins de deux ans. Le coût total des travaux d’extension devrait s’élever à 67 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés