La centrale Engie de Coo-Trois-Ponts se met à l'énergie solaire

Les bassins supérieurs de la centrale d'accumulation par pompage Engie de Coo-Trois-Ponts.

2.640 panneaux photovoltaïques ont été inaugurés par le ministre wallon de l’Energie, Jean-Luc Crucke, à la centrale d’accumulation par pompage de Coo-Trois-Ponts d’Engie. Répartis sur deux sites, ils produiront 680 MWH par an et permettront, entre autres, d’alimenter 38% de la consommation du parc d’attractions Plopsa Coo.

Sur fond de brume dans l’Ardenne liégeoise, la centrale d’accumulation par pompage-turbinage d’Engie de Coo-Trois-Ponts dévoile l’ajout de l’énergie solaire à ses activités hydroélectriques.

2.640
Panneaux photovoltaïques
La centrale de Coo-Trois-Ponts est renforcée de 2.640 panneaux photovoltaïques qui produiront 680 MWh chaque année.

En présence du ministre wallon à l’Energie, Jean-Luc Crucke (MR), la direction d’Engie Benelux a inauguré un parc de 2.640 panneaux photovoltaïques ce lundi. Réparti sur deux sites, le parc, d’une surface totale de 7.000m² témoigne d’une puissance de 715 kW et d’une production annuelle de 680 MWh, ce qui correspond à la consommation annuelle de 194 ménages. Les panneaux permettront d’éviter l’émission de 272 tonnes de CO2 chaque année.

Jean-Luc Crucke a déclaré, lors de "ce qui pourrait être son dernier discours en tant que ministre de l’Energie", que le projet était "en ligne avec la politique concernant le photovoltaïque que la Wallonie se donnait et continuera de se donner à l’avenir".

Plopsa Coo alimenté

Cofinancé par Engie et par Plopsa Coo, le projet, estimé à 700.000 euros, permettra de couvrir près de 38% de la consommation énergétique du parc d’attractions. Ainsi, 70% de la production du site " aval " servira à l’alimentation de Plopsa Coo, les 30% restant venant renforcer le réseau électrique en place.

Le site "aval" comporte 1720 panneaux photovoltaïques et produira 450 MWh par an. ©Engie

Le site " amont ", plus petit (920 panneaux), sera, quant à lui, dédié à la couverture de 6 bornes de rechargements pour véhicules électriques. En cas de sous-utilisation de ces dernières, l’électricité produite renforcera également le réseau.

Une centrale de plus en plus verte

Nous n’avons pas attendu les manifestions étudiantes pour nous concentrer sur l’énergie renouvelable.
Thierry de Bournonville
Bourgmestre de Stavelot

"Nous n’avons pas attendu les manifestions étudiantes pour nous concentrer sur l’énergie renouvelable", a déclaré, fièrement, le bourgmestre de Stavelot (Coo), Thierry de Bournonville, présent à l'occasion. Il est vrai qu’en ajoutant le solaire à l’hydroélectrique, Engie témoigne de sa volonté de développer les énergies vertes dans sa centrale de Coo-Trois-Ponts.

Par ailleurs, un projet de construction de 6 éoliennes est en cours sur le site de la centrale, portant ainsi sa capacité totale à un niveau correspondant à la consommation énergétique annuelle de 10.000 ménages. "Nous aurons, ainsi, le panel complet des énergies vertes", a signalé Marc Locht, responsable de l’exploitation de la centrale.

Au-delà de la symbolique du triptyque de l’énergie verte, la centrale bâtie en 1971 entend bien se donner les moyens de ses ambitions et continuer à s’étendre. Au cours de l’inauguration, Marc Locht a en effet annoncé la volonté d’Engie d’augmenter la capacité de stockage et la puissance de la centrale de Coo-Trois-Ponts de près de 50% à long terme. Première étape, un investissement, encore à l’étude, à hauteur de 50 millions d’euros sera dédié à l’agrandissement des digues des bassins d’eau et à la modernisation des turbines et pompes existantes. De la sorte, la puissance de turbinage de la centrale passerait de 1.080 MW à 1.164 MW.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect