La Creg enquête suite au départ de Miriam Maes d'Elia

©THIERRY ROGE/BELGAPLUS

"Il est clair qu’il y a des failles dans la gouvernance d’Elia", dénonçait la présidente du conseil d'administration au moment de son éviction. La Creg a décidé d'y regarder de plus près.

La Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg) a décidé de mener l'enquête suite à l'éviction de Miriam Maes d'Elia, selon Le Soir. D'après le quotidien, l'enquête portera sur deux aspects:

1. La légalité du conseil d'administration d'Elia puisque depuis le départ de Miriam Maes:

- Il n'y a plus que 12 administrateurs au lieu de 13
- Il n'y a plus assez d'administrateurs indépendants
- Il n'y a plus assez de femmes

2. L'indépendance des administrateurs considérés comme "indépendants". Dans le viseur de la Creg, Frank Donck. Il possède une entreprise qui a pour client Elia, ce qui rentre en contradiction avec son statut d'administrateur indépendant. 

Manoeuvres politiques

Le départ de Miriam Maes comme présidente du conseil d'administration d'Elia était prévu, mais la semaine passée, elle a annoncé qu'elle ne se représenterait pas comme administratrice indépendante.

Le principal actionnaire d'Elia, Publi-T (qui rassemble les intérêts des communes), avait en effet prévu de voter contre cette renomination. Miriam Maes avait dès lors dénoncé "les petits jeux politiques et communautaires", estimant que "tout s’est fait derrière mon dos".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés