La moitié du parc nucléaire à l'arrêt à partir de samedi

Electrabel mettra le réacteur de Tihange 1 à l'arrêt, samedi, pour un entretien et des tests supplémentaires destinés à inspecter l'état de la cuve. Avec Doel 3 et Tihange 2, fermés depuis l'été dernier à la suite de la découverte de microfissures, trois des sept réacteurs du parc nucléaire belge seront donc à l'arrêt pendant plus d'un mois. Cela n'aura cependant pas d'impact sur l'approvisionnement des clients, rassure Electrabel, qui exploite les centrales nucléaires. Trois autres réacteurs seront également révisés ou inspectés avant la fin de l'année.

L'acier de la cuve du réacteur de Tihange 1, dont l'arrêt est programmé jusqu'au 21 mai, sera notamment testé par ultrasons pendant les opérations d'entretien. Les contrôleurs effectueront les mêmes examens que ceux réalisés à Tihange 2 et Doel 3, l'été dernier, et qui avaient révélé la présence de plusieurs milliers de microfissures dans la cuve. Une inspection similaire sera également réalisée sur le réacteur de Tihange 3, du 27 septembre au 5 octobre.

A partir de samedi, trois réacteurs du parc nucléaire belge seront donc momentanément fermés. L'arrêt de Doel 3 et de Tihange 2 prive déjà le réseau de 2.000 mégawatts d'électricité belge. Avec celui de Tihange 1, cette carence atteindra la moitié de la puissance totale en Belgique (environ 6.000 MW pour les sept réacteurs). "Mais cela n'occasionnera aucun problème d'approvisionnement pour nos clients", assure Anne-Sophie Hugé, porte-parole d'Electrabel. "Ces arrêts sont intégrés dans la gestion de nos moyens de production."

Selon Electrabel, ces "révisions programmées" ne devraient d'ailleurs pas révéler d'anomalies dans les cuves de Tihange 1 et de Tihange 3. "Leur fabricant respectif est différent de celui qui a construit les cuves de Tihange 2 et de Doel 3", précise Anne-Sophie Hugé.

Mis à l'arrêt depuis l'été dernier, les réacteurs de Doel 3 et de Tihange 2 ne seront pas relancés avant le mois de mai. Electrabel avait déjà rédigé un rapport positif en décembre 2012, après une première enquête sur l'impact des microfissures sur l'acier des deux cuves. Mais l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) a réclamé des examens supplémentaires. "Les premiers résultats nous ont satisfaits mais nous avons demandé des tests plus spécifiques", souligne Céline Faidherbe, responsable communication de l'AFCN. "Il s'agit d'une mesure de précaution."

MICROFISSURES

Electrabel a récemment envoyé à l'AFCN les résultats de ces examens supplémentaires effectués sur le réacteur de Tihange 2, et remettra ceux de Doel 3 d'ici la fin du mois d'avril. L'agence devra ensuite donner son feu vert avant de transmettre le dossier au gouvernement, qui aura le dernier mot sur un éventuel redémarrage. "Idéalement, nous donnerons notre avis à la fin du mois d'avril", glisse Céline Faidherbe.

Ces tests sur l'influence des microfissures ont cependant leurs détracteurs. Au mois de février, l'ancien directeur de l'organe allemand de contrôle des installations nucléaires, Dieter Majer, soutenait que la vérification de l'intégrité structurale de la cuve du réacteur ne tenait notamment pas compte des phénomènes de vieillissement accéléré de l'acier, sous l'influence du stress thermique et du bombardement de neutrons. Redémarrer Doel 3 et Tihange 2 serait donc "irresponsable", selon l'expert allemand.

Les fissures, des alvéoles causées par l'hydrogène, se sont formées dès la fabrication des cuves en raison d'impuretés lors du refroidissement du métal, a d'ailleurs récemment précisé Jan Bens, le nouveau patron de l'AFCN, en commission de la Chambre. Tous les experts en matériaux sont sûrs que ces alvéoles n'évolueront pas dans le temps, a-t-il encore ajouté.

Outre Tihange 1 et 3, deux autres réacteurs seront également mis à l'arrêt d'ici la fin de l'année, pour une simple révision sans test par ultrasons: Doel 1, du 7 au 15 juin, et Doel 2 pour trois semaines à partir du 1er juin. Ces deux réacteurs sont d'ailleurs promis à la fermeture d'ici deux ans.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect