La Pologne repousse à 2022 l'ouverture de sa première centrale nucléaire

©Bloomberg

Le groupe énergétique polonais PGE envisage de construire deux centrales nucléaires d'une puissance initialement fixée à 3.000 MW chacune. La Pologne n'a actuellement aucune centrale nucléaire et produit 94% de son électricité à partir du charbon.

La responsable de l'énergie nucléaire au sein du gouvernement polonais, Hanna Trojanowska, a annoncé jeudi que la date prévue pour l'entrée en service de la première centrale nucléaire de Pologne a été repoussée de deux ans, à 2022.

Dans le programme gouvernemental, qui doit être approuvé par le Conseil des ministres, "le calendrier révisé cite la date de 2022 comme celle de la mise en service d'un premier réacteur", a déclaré Mme Trojanowska à l'agence polonaise PAP.

Selon les projets du gouvernement présentés en 2009 et confirmés en mars, le lancement de la première centrale nucléaire était prévu en 2020 et celui d'une deuxième centrale vers 2025.

La Pologne n'a actuellement aucune centrale nucléaire et produit 94% de son électricité à partir du charbon. A terme, la part de l'électricité provenant du nucléaire doit s'élever à 9,3% en 2030, alors que celle du charbon doit baisser à 60%, selon le gouvernement.

Le groupe énergétique polonais PGE envisage de construire deux centrales nucléaires d'une puissance initialement fixée à 3.000 MW chacune. Il a déjà signé à cet effet des protocoles d'accords de coopération avec le groupe américano-japonais Westinghouse Electric Company LLC, les sociétés françaises EDF et Areva, et le consortium américano-japonais GE Hitachi Nuclear Energy Americas.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés