La Russie construira la première centrale nucléaire du Vietnam

Le patron de ROSATOM (2ème à gauche) signe le contrat pour la construction d'une centrale au Vietnam.

Cette centrale composée de deux réacteurs est estimée à plus de quatre milliards d'euros.

Le Vietnam et la Russie ont signé dimanche à Hanoï un accord pour la construction de la première centrale nucléaire du Vietnam, tandis que le Japon semble bien parti pour construire deux réacteurs dans ce pays.

La signature s'est déroulée en présence du président russe Dmitri Medvedev, qui souhaite renforcer les liens de son pays avec son ancien allié communiste.

Le Premier ministre japonais Naoto Kan, également présent à Hanoï où vient de se dérouler le sommet d'Asie de l'Est, a par ailleurs annoncé dimanche avec son homologue vietnamien que les deux pays allaient construire deux réacteurs nucléaires.

"Le gouvernement vietnamien a choisi le Japon comme partenaire pour construire deux réacteurs nucléaires", ont déclaré les Premier ministres vietnamien Nguyen Tan Dung et japonais Naoto Kan dans un communiqué. Ils espèrent signer l'accord définitif "aussi tôt que possible".

Selon un responsable japonais, cette déclaration signifie que le Japon est quasi-certain de remporter le contrat pour ces deux réacteurs.

Concernant l'accord russo-vietnamien, Sergueï Kirienko, le chef de l'agence russe de l'énergie atomique Rosatom, sur place à Hanoï, n'a pas souhaité évaluer la valeur du contrat.

Un représentant de Rosatom avait déclaré la semaine dernière que la construction de cette centrale composée de deux réacteurs était estimée à plus de quatre milliards d'euros.

Le président russe a aussi rencontré les responsables vietnamiens, pour discuter du secteur de l'énergie au Vietnam, qui selon lui se développe "dans de nombreux domaines".

"Dans toutes ces directions, la Russie aidera le Vietnam, qui est notre ami proche", a déclaré M. Medvedev, qui s'est également rendu au mausolée du héros de la révolution vietnamienne Ho Chi Minh.

Le développement du nucléaire au Vietnam répond au boom économique qui s'accompagne d'une envolée de la demande en énergie. En 2009, la croissance s'est établie à plus de 5,30% au Vietnam, qui chiffre à 10% la hausse annuelle de ses besoins énergétiques.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés