La transition énergétique prend sa place chez les gestionnaires d'actifs

Pierre Abadie est le parrain du fonds T2 de Tikehau dédié à la transition énergétique. ©Kristof Vadino

Les géants de la gestion d'actifs investissent de plus en plus dans les entreprises actives dans la transition énergétique. Pendant un temps le moyen de verdir leurs portefeuilles, la transition représente aujourd'hui un investissement stable et un secteur résilient.

Les gestionnaires d'actifs aussi se mettent au vert. Chez les plus grands, les fonds dédiés à des investissements dans des entreprises œuvrant pour la transition énergétique (renouvelable, efficacité énergétique, stockage...) pullulent et rencontrent un succès croissant auprès des investisseurs institutionnels.

"Notre rôle est de trouver des investissements sûrs et stables et le renouvelable correspond à ces critères."
Stéphane Tétot
Responsable de l'équipe infrastructure et renouvelable chez BlackRock

"Aujourd'hui, les emprunts d'État et l'épargne n'offrent plus de rendements élevés. Notre rôle est de trouver des investissements sûrs et stables et le renouvelable correspond à ces critères", indique Stéphane Tétot, responsable de l'équipe infrastructure et renouvelable chez BlackRock. "Le secteur s'est aussi montré très résilient lors de la crise", ajoute-t-il.

Chez BlackRock, justement, près de 80 milliards de dollars sont gérés par des fonds investissant exclusivement dans des entreprises liées à la transition énergétique. Notons que l'entreprise dispose de plus de 7.000 milliards sous gestion.

Gourous verts

La durabilité et l'écologie semblent donc s'inscrire véritablement dans la stratégie des gestionnaires d'actifs. Chez Tikehau Capital, le fonds T2 créée en partenariat avec le pétrolier Total gère actuellement plus de 500 millions d'euros et a investi dans cinq PME européennes actives dans la transition.

Pour mener ce nouveau pôle, l'entreprise française s'est dotée d'un "gourou vert", ayant pour responsabilité de prêcher la bonne parole écologique auprès des investisseurs institutionnels. Et cela semble marcher. L'intéressé, Pierre Abadie, que nous avons rencontré longuement, est un convaincu du potentiel de rentabilité et de durabilité de ce type d'investissement.

La finance au service de la transition

"Il faut mettre la finance au service de la transition et il faut arrêter de croire que la transition énergétique c'est de la philanthropie."
Pierre Abadie
Responsable du fonds T2 et directeur du pôle transition énergétique chez Tikehau

"Nous vivons un moment charnière pour la transition énergétique. La crise du coronavirus nous a donné un aperçu de ce que pourrait représenter une crise climatique. Il est temps pour les entreprises de prendre la mesure de la situation", avertit Pierre Abadie. "2.500 milliards d'euros sont nécessaires pour faire face à l'urgence climatique et plus de 80.000 milliards d'épargne dorment dans le monde. Il faut mettre la finance au service de la transition et il faut arrêter de croire que la transition énergétique c'est de la philanthropie."

Avec ses 25 milliards sous gestion, Tikehau est un acteur important. Avant que la transition ne devienne une priorité stratégique, il reste du chemin à parcourir mais le déploiement de fonds dédiés a le mérite de laisser présager de beaux jours pour les acteurs du secteur. Pour l'instant, le fonds T2 n'a pas encore investi en Belgique mais, si l'on en croit Pierre Abadie, "cela ne saurait tarder".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés