Le patron d'ABO fait un don à son entreprise

Frank De Palmenaer, CEO d'ABO Group. ©Wim Kempenaers (WKB)

Frank De Palmenaer vend certaines actions qu’il détient, afin d'injecter l’argent de la vente dans l’entreprise pour soutenir la croissance.

Vu le niveau important de son cours de bourse, le groupe actif dans l’environnement ABO peut difficilement lever de l’argent via des opérations classiques. La solution imaginée par son CEO, Frank De Palmenaer, qui est aussi l’actionnaire principal du groupe avec 92,5% des actions? Vendre certaines actions qu’il détient, et injecter l’argent de la vente dans l’entreprise pour soutenir la croissance – une croissance qui continue, puisqu’ABO vient récemment de se renforcer par une prise de participation dans le laboratoire spécialisé dans l’amiante Translab.

Cette "relution", qui est l’inverse d’une dilution, n’est pas la première opération originale du CEO de ABO. Il avait déjà mis la main sur la société d’énergie verte en difficulté Thenergo pour bénéficier de sa cotation en bourse, et prendre ainsi un raccourci par rapport aux coûts et aux formalités liés à une introduction classique.

Aujourd’hui, il a un problème de luxe. Avec une action qui cotait ces derniers jours autour de 40 euros, l’entreprise est valorisée à 400 millions. Début mai, c’était même 1 milliard… Un cours peu représentatif de la valeur réelle, et qui rend difficile des opérations comme des rachats en actions. D’où l’opération de vente par le CEO d’un paquet d’actions, qui va augmenter le "free float". Et l’essentiel du produit de la vente sera réinjecté dans l’entreprise sous forme d’augmentation de capital, en échange de laquelle il ne recevra qu’une action. Frank De Palmenaer s’est refusé à préciser combien d’actions il compte vendre. "Cela dépendra de l’intérêt".

«Ce n’est pas de la philanthropie. L’opération est bonne pour tous les actionnaires.»
Frank De Palmenaer
CEO et fondateur du groupe

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés