Publicité

Le prix de l'eau n'augmentera pas en Wallonie en 2020

Parmi ses infrastructures, la SWDE compte la station de potabilisation du Ry de Rome à Petigny (Couvin). ©BELGAIMAGE

À l'occasion de la présentation de ses résultats annuels, la Société wallonne des eaux (SWDE) annonce que la partie de la facture d'eau qui lui incombe restera stable. Les effets de la crise du coronavirus seront répercutés un an plus tard, mais la SWDE affirme avoir provisionné suffisamment pour y faire face.

Parmi les ressources essentielles, l'eau fait office d'incontournable numéro un. En Wallonie, la sécurité d'approvisionnement est assurée, pour 65% de la population, par la Société wallonne des eaux (SWDE) et, si là aussi la crise sanitaire s'est fait ressentir, la facture des professionnels et particuliers n'augmentera pas en 2020. C'est Eric Van Sevenant, le président du comité de direction de la société qui l'assure, alors que la SWDE vient de présenter ses résultats annuels à ses actionnaires.

Ici, la SWDE affiche pour l'année écoulée, un Ebitda à 113 millions d'euros, contre 122 millions en 2018, et un résultat net en baisse de près de 71% sur un an, à 2,6 millions d'euros. La raison? Des provisions. "Les résultats 2019 nous donnent une solidité financière nous permettant d'aborder la crise avec confiance", indique Eric Van Sevenant. "Nous avons pu provisionner autour de 5 millions d'euros afin d'absorber la crise l'an prochain", ajoute-t-il.

100 millions d'euros par an

"Crise ou pas crise, le plan d'investissement en cours se poursuit et suppose une capacité d'investissement de 100 millions d'euros par an."
Eric Van Sevenant
Président du comité de direction de la SWDE

La volonté derrière ces précautions réside dans la mission première de la SWDE, garantir la sécurité d'approvisionnement en eau pour tous. Et pour ce faire, l'entreprise met un point d'honneur à moderniser continuellement ses infrastructures. "Crise ou pas crise, le plan d'investissement en cours se poursuit et suppose une capacité d'investissement de 100 millions d'euros par an", précise Eric Van Sevenant. "Nous sommes en ligne avec nos objectifs de 2022", ponctue-t-il.

L'autre point qui ne souffrira pas, a priori, de la crise est le prix de l'eau. Ici aussi, le président est clair. "La partie de la facture qui incombe à la SWDE ne bougera pas en 2020", pointe-t-il. "Nous n'avons d'ailleurs pas augmenté le prix de l'eau depuis 2014. Nous sommes à même de maîtriser le prix de l'eau", tient-il à ajouter.

"Nous sommes relativement confiants de pouvoir absorber ces éléments sans que cela se répercute sur le prix de l'eau."
Eric Van Sevenant
Président du comité de direction de la SWDE

Une (légère) réserve est tout de même émise en ce qui concerne le futur plus lointain. En effet, le président de la SWDE reconnaît volontiers ne pas connaître les effets à long terme du confinement et la manière dont ceux-ci se feront ressentir dans les résultats ultérieurs de l'entreprise. À l'heure actuelle, la SWDE ne s'attend qu'à une légère baisse des volumes consommés, mais son effet conjugué à celui des délais additionnels de paiement provoqués par la crise pourrait, à terme, peser plus lourd dans la balance. En attendant d'y voir plus clair, Eric Van Sevenant rassure: "nous sommes relativement confiants de pouvoir absorber ces éléments sans que cela se répercute sur le prix de l'eau".  

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés