Les dessous lucratifs du coup de Test-Achats

Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test-Acahats ©Photo News

Test-Achats invite les citoyens à se regrouper pour faire une demande d'offre groupée d'énergie à un prix avantageux. Selon Le Soir, dans l'opération, l'association de consommateurs est également gagnante car elle aurait en effet déjà entamé des démarches auprès de plusieurs fournisseurs qui devraient s'acquitter c'"une commission". Chez Test-Achats, on s'offusque de l'article du Soir qui évoque des chiffres "fantaisistes voire calomnieux".

L'opération "réduisez votre facture", lancée par l'association de défense des consommateurs Test-Achats (TA) et qui vise à rassembler des consommateurs afin d'ensuite procéder à un achat groupé d'électricité et de gaz, rapportera également beaucoup d'argent à l'association, écrit samedi Le Soir.

Test-Achats invite les citoyens à s'inscrire gratuitement en vue du dépôt d'une demande d'offre groupée d'énergie, dans le but d'obtenir un meilleur prix pour le gaz et l'électricité.

Or, selon le quotidien Le Soir, le consommateur ignore que Test-Achats est également gagnant dans l'aventure. L'association de défense des consommateurs aurait en effet déjà entamé des démarches auprès de plusieurs fournisseurs et leur aurait alors expliqué que pour obtenir ces dizaines de milliers de clients, le fournisseur devra acquitter "une commission".

Un petit fournisseur explique qu'il s'agit de 25 euros par compteur par an par client, soit 50 euros pour un client qui prend le gaz et l'électricité. Cette commission serait déduite du gain accordé au client.

"C'est scandaleux de la part d'une association qui dit défendre les consommateurs", explique un autre fournisseur approché. "Nous avons déjà travaillé avec d'autres groupements de consommateurs qui demandaient une commission nettement moindre. Si elle (TA, ndlr) maintient ce tarif-là, le gain pour le consommateur pourrait être minime. En revanche, pour Test-Achats, c'est une belle opération qui lui permettra d'attirer de nouveaux membres, synonymes de nouvelles rentrées d'argent."


"Des chiffres calomnieux"

L'information sur la commission est pourtant mentionnée dans la rubrique "questions fréquentes" du site de l'opération, mais sans en préciser le montant. Test-Achats, de son côté, n'a pas démenti les chiffres cités par les livreurs et déclare que s'ils sont exacts, "tout est encore négociable", explique Jean-Philippe Ducart, porte-parole de l'association. Indiquant par là même que le prix des commissions n'était pas encore définitivement fixé.

Celui-ci répondant aux questions de la Dernière Heure, évoque des chiffres "fantaisistes, voire calomnieux". "Test-Achats est bien en train de négocier une commission avec les différents fournisseurs, mais tous les groupements d'achat y ont recours. Nous devons avons investi des fonds pour assurer la gestion du groupement, renforcer notre équipe au niveau du "Call Center" et lancer des campagnes de pub pour faire connaître l'opération... Tout cela nous a couté 200.000 euros", s'est-il défendu.

Il a précisé que le montant récolté par Test-Achats devrait être réparti à 50-50 entre l'association et le partenaire technique et rien que pour couvrir ses frais Test-Achats aurait besoin de 25.000 participants à l'opération.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés