Les renouvelables soutiennent Engie qui remplit ses objectifs

©BELGA

Engie a livré des résultats conformes à ses objectifs au premier trimestre de 2018 avec un chiffre d'affaires à 17,5 milliards d'euros, en croissance de 1,2%. Et les énergies renouvelables en Belgique y sont pour quelque chose.

Le groupe énergétique Engie a confirmé ses objectifs pour 2018 ce mardi avec un chiffre d'affaires à 17,5 milliards d'euros au premier trimestre de 2018, en progression de 1,2%, contre 17,3 milliards au premier trimestre de 2017. Cette croissance résulte, entre autres, de l'augmentation de la production d'électricité renouvelable en France (en particulier provenant de la production hydroélectrique en hausse de + 39 %) et en Belgique.

L'ebitda s'élève à 3,2 milliards d'euros, également en croissance brute de 3% et en croissance organique de 6%, comparé à 3,1 milliards un an plus tôt. 

La dette nette, à 19,4 milliards d'euros, a, quant à elle, reculé de 3,1 milliards par rapport à fin 2017.

Le groupe rappelle qu'il prévoit un dividende de 0,75 euro par action en numéraire au titre de 2018.

"Avec une croissance organique de l’ebitda de 6 %, Engie amplifie les bons résultats de l’année passée, s’inscrit dans la trajectoire annuelle prévue pour 2018 et valide à nouveau le bien-fondé de son repositionnement stratégique engagé depuis 3 ans. Solide financièrement, le groupe enregistre un niveau de dette nette historiquement bas, en dessous de la barre des 20 milliards d’euros, et confirme l’ensemble de ses objectifs annuels",  s'est réjouie, dans un communiqué, la directrice d'Engie.

 

Croissance des activités de services en Belgique

Le chiffre d'affaires du segment Benelux, à 2,023 milliards d'euros a progressé de 2% par rapport aux trois premiers mois de 2017 (1,983 milliard). Cette augmentation provient essentiellement de la croissance des activités de services en Belgique et des effets volumes favorables enregistrés par les activités de commercialisation d’énergie.

À noter que ces effets positifs compensent une diminution de chiffre d’affaires suite au recul des volumes (environ -4%) dans la production d’électricité d’origine nucléaire. Un recul lié à l’arrêt de la centrale de Doel 3.

L’ebitda du segment Benelux est stable, la bonne performance des activités de commercialisation d’énergie et de production d’électricité d’origine renouvelable en Belgique compense la baisse de l’ebitda des activités nucléaires.

 

→ Retrouvez ici le communiqué d'Engie

Prévisions

Le groupe prévoit toujours, pour 2018, un résultat net récurrent part du groupe compris entre 2,45 et 2,65 milliards d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content