Luminus appelle le grand public à investir dans l'éolien

Les parts de Lumiwind coûteront 25 euros pièce et chaque investisseur sera limité à 10.000 euros. ©BELGA

Par Lumiwind, une société coopérative nouvellement créée, Luminus entend récolter les participations de particuliers et entreprises afin de financer deux projets éoliens. La mise de départ est fixée à 25 euros et le go sera donné le 2 juin prochain.

Investir dans le renouvelable. Alors que l'épargne dort et peine à se réveiller, de plus en plus d'initiatives invitant le citoyen à prendre part à des projets en faveur de la transition énergétique émergent à travers le territoire. Dernière en date: Lumiwind. Cette coopérative, créée le 15 mai dernier et détenue à 100% par l'énergéticien Luminus, a pour objet la récolte de participations citoyennes et d'entreprises désireuses de verdir leurs portefeuilles. 

25 euros
par action
Le prix d'une part de la coopérative est fixé à 25 euros.

Le top départ sera lancé le 2 juin prochain. À compter de cette date, le grand public pourra acheter des actions de la coopérative, à condition de ne pas dépasser 10.000 euros. Le prix de l'action est fixé à 25 euros "afin de n'exclure personne de l'initiative", précise Nico De Bie, le porte-parole de Luminus. Ici, l'objectif est d'impliquer en priorité les riverains de Fernelmont et Turnhout, les deux parcs visés par le projet, afin de les muer en coopérateurs. Aussi, ceux-ci ont la primeur pour investir puisque l'accès aux actions leur est ouvert depuis le 18 mai dernier. Si aucun dividende n'est garanti, Luminus indique qu'elle vise un rendement brut autour de 4%.

Déferlante de projets verts

Loin d'être un cas isolé, Lumiwind est une réponse directe au succès tonitruant d'une initiative similaire menée par Luminus en 2016. À l'époque, la coopérative Wind Together avait récolté le montant maximal autorisé de 5 millions d'euros en un semestre à peine. Là aussi, particuliers et entreprises étaient invités à souscrire des parts, à la différence que celles-ci étaient cédées au prix unitaire de 125 euros. 

L'an dernier, c'est la famille Colruyt qui s'est essayée à l'exercice, en créant, par l'intermédiaire de sa filiale spécialisée dans l'éolien offshore Parkwind, le projet North Sea Wind. Ce dernier récoltait, selon le principe d'une campagne de financement participatif, l'épargne de particuliers désireux d'investir dans le développement éolien en mer. Si le succès escompté n'a pas exactement été rencontré, la coopérative est tout de même parvenue à atteindre son objectif de 15 millions d'euros, forte du secours de Colruyt et Korys qui s'étaient engagés à injecter le capital nécessaire à l'aboutissement du projet.

À l'instar de ces initiatives et d'autres, Lumiwind tente donc de s'inscrire dans le mouvement de réveil vert de l'épargne belge. À mesure que le renouvelable gagne du terrain dans le mix énergétique du pays, les citoyens paraissent de plus en plus séduits par la perspective d'y investir.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés