Mestdagh chez Xylowatt

Le cousin d’Éric Mestdagh devient actionnaire (5,53%) de Xylowatt, spin off installée à Charleroi et spécialisée dans la fourniture de centrales de cogénération à partir de la biomasse.

Frank Mestdagh, le cousin d’Éric Mestdagh, devient actionnaire de Xylowatt, spin off installée à Charleroi, spécialisée dans la fourniture de centrales de cogénération à partir de la gazéification de la biomasse, qui a inauguré la semaine dernière à l’UCL un gazéificateur qui va lui permettre de dissocier recherche et commercialisation, et passer ainsi à une phase plus mature .

Frank Mestdagh est depuis 2002 l’actionnaire principal de LS Frais, société de tranchage et emballage de charcuterie à destination des grandes surfaces qu’il a réorganisée. Il rachète, en tant que business angel, la participation de 5,53 % jusqu’ici détenue par Start-It, fonds de capital à risque créé par l’Union wallonne des entreprises et la SRIW, qui arrive à échéance et sort de ses participations.

Xylowatt a par ailleurs publié au Moniteur belge du 28 juin, une diminution de capital de 4 millions d’euros, pour apurer une partie de ses pertes.

La spin off, créée en 2002, est en effet encore loin d’être rentable. L’an dernier, Xylowatt a réalisé près de 3 millions d’euros de chiffre d’affaires, mais avec une perte de 2  millions d’euros. Et ses pertes reportées atteignaient, au 31 décembre dernier, près de 4,6 millions d’euros. La société a indiqué  qu’elle espérait atteindre le break even entre 2011 et 2012.

"Cette diminution du capital est une mesure technique, préférable pour une société qui brûle pas mal de capital au démarrage comme la nôtre. Cela permet d’aligner le capital social sur l’actif réel, pour ne pas jouer au yo-yo avec l’article 633 du code des sociétés, qui nous oblige à prendre des mesures quand suite aux pertes, l’actif net vaut moins de la moitié du capital social", souligne Olivier Lefebvre, président de Xylowatt.

C.Sf.

 

 

Christine Scharff

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés