Pas de facture pour les prosumers en Wallonie durant 4 mois

Sans report du tarif, les prosumers verront leur facture annuelle s’alourdir de 234 à 346 euros pour une installation de 3,5 kWe dès le 1er janvier 2020. ©Aude Vanlathem

Nouveau rebondissement dans la saga du photovoltaïque wallon: l'introduction du tarif prosumer est reportée de quatre mois. Comment? Et bien, tout simplement, parce que les gestionnaires de réseau n'enverront ni facture de régularisation ni facture de clôture aux propriétaires de panneaux durant les quatre premiers mois de l'année.

C'est un feuilleton qui n'en finit plus. Le 4 décembre, on apprenait que la Cwape, le régulateur wallon pour les marchés de l'énergie et du gaz, disait "non" au report de l'entrée en vigueur du tarif prosumer - ce mécanisme qui doit faire contribuer les propriétaires de panneaux photovoltaïque aux frais de réseau. Pour justifier son choix, le régulateur avançait que "le report ou l'exonération du tarif prosumer ne serait pas opportun et impacterait négativement et injustement les citoyens ne disposant pas de panneaux photovoltaïques". On pensait le sujet clos.

Cette décision s'apparente quelque peu à un emplâtre sur une jambe de bois.

La Cwape, qui s'était prononcée par voie d'un avis répondant aux questions soulevées par le jeune gouvernement wallon et sa volonté de reporter de cinq ans le tarif d'injection pour les propriétaires de panneaux photovoltaïques, a finalement cédé (un peu) de terrain et a consenti, ce lundi à ne pas émettre de facture de régularisation ou de clôture envers les prosumers durant les 4 prochains mois.

Cette décision, qui s'apparente quelque peu à un emplâtre sur une jambe de bois, a été prise à la suite d'une rencontre avec le gouvernement wallon. Elle est destinée à "donner davantage de temps pour permettre aux travaux législatifs de se poursuivre", écrit le régulateur dans un communiqué. "Les modalités pratiques de cette mesure doivent encore être précisées", a ajouté la Cwape. 

Le report du tarif prosumer, si cher au MR

Le report de cinq ans du tarif prosumer avait été promis par le nouveau gouvernement wallon dans son accord de formation, suite aux velléités du Mouvement Réformateur. Vendredi, L'Echo apprenait que le parti libéral était en train de plancher sur un texte remettant en question l’avis du régulateur, invoquant deux directives européennes"On ne change pas les règles du jeu en cours de partie", revendiquait alors Jean-Paul Wahl, chef de groupe du MR au Parlement wallon.

A la suite de ces derniers rebondissements dans la saga du photovoltaïque wallon, une réunion extraordinaire entre le ministre-président du gouvernement wallon, Elio Di Rupo (PS) et ses deux vice-présidents, Philippe Henry (Ecolo) et Willy Borsus (MR) s'est tenue afin de traiter exclusivement du sujet. Sans doute que cette récente décision de la Cwape n'est pas étrangère aux conclusions de cette entrevue.


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés