Petrobras: la plus grande levée de fonds de l'histoire!

Le groupe pétrolier brésilien a vendu un total 4,27 millards d'actions pour un montant total de quelques 70 milliards de dollars. La plus grande augmentation de capital de l'histoire.

Petrobras a réalisé jeudi la plus grande augmentation de capital de l'histoire en levant 70 milliards de dollars (52,5 milliards d'euros) afin de financer un ambitieux projet de développement pétrolier. Le groupe pétrolier brésilien a annoncé avoir vendu 1,87 milliard d'actions préférentielles nouvelles à 26,30 reais chacune et 2,4 milliards d'actions ordinaires nouvelles à 29,65 reais chacune.

La décote était bien plus faible que prévue, 2% par rapport au cours de clôture jeudi, a souligné Marcio Macedo, gérant d'actifs chez Humaita Investimentos. L'opération a néanmoins suscité une forte demande.

Elle doit permettre à Petrobras de financer le plus important programme d'investissements pétroliers existant actuellement : l'exploitation de gisements offshore sous la couche saline dans les eaux territoriales brésiliennes.

L'optimisme des investisseurs vis-à-vis de ce projet a surmonté leurs craintes, nourries par la place grandissante de l'Etat dans Petrobras.

"UN BON ACTIF À PRIX RÉDUIT"

 "Il y a tellement d'argent public dans cette capitalisation que c'est certainement la moins capitaliste de l'histoire", a commenté Adriano Pires, analyste au Centre brésilien d'infrastructures.

La demande totale pour cette offre d'actions a atteint 140 milliards de dollars, selon une source proche de la transaction, répartis comme suit : 98 milliards d'actionnaires privés et 42 milliards d'investisseurs institutionnels.

Parmi ces derniers figuraient des fonds souverains du Moyen-Orient et d'Asie, selon une autre source.

"Les gens savent que c'est un bon actif à un prix réduit", a dit Marco Fogassa, du cabinet Hedgefort Capital. "Ces réserves de pétrole sont bien meilleures que celles offertes par les compagnies américaines."

Les plus grandes levées de capitaux étaient jusqu'ici celles du géant japonais des télécommunications NTT (36,8 milliards de dollars) et de l'Agricultural Bank of China (22,1 milliards de dollars), toutes deux en 1987.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés