Robert Dudley reprend la tête de BP

Bob Dudley

Le nouveau patron prendra ses fonctions au mois d'octobre alors que Tony Hayward partira, une belle enveloppe sous le bras, vers la Russie.

Le directeur général du groupe pétrolier britannique BP, Tony Hayward, très critiqué pour sa gestion de la marée noire dans le golfe du Mexique, quittera ses fonctions en octobre et sera remplacé par l'Américain Bob Dudley, a annoncé mardi la compagnie.

BP a indiqué que le départ de M. Hayward, 53 ans, se faisait "d'un commun accord" avec celui-ci, et le président Carl-Henric Svanberg a assuré dans le communiqué que la direction était "profondémentent attristée de perdre un directeur général dont le succès pendant trois ans pour piloter la performance de l'entreprise a été si largement admirée, et de manière si méritée".

M. Dudley est chargé depuis juin de la gestion de la marée noire dans le golfe du Mexique, une région qu'il connaît bien pour y avoir passé une partie de son enfance. Il avait auparavant dirigé la coentreprise de BP en Russie TNK-BP pendant cinq ans avant de devoir partir précipitamment en 2008 après un conflit avec les coactionnaires.

Si la présence de M. Dudley, 54 ans et premier dirigeant non britannique de BP, a notamment pour but de rassurer et calmer les Américains, M. Hayward pour sa part va devoir assurer le maintien des bonnes relations avec la Russie dont les relations avec M. Dudley s'étaient détériorées. M. Hayward sera nommé au conseil d'administration de TNK-BP, à un poste non exécutif. Il restera par ailleurs au conseil d'administration de BP jusqu'au 30 novembre.

M. Hayward recevra un an de salaire en guise d'indemnités, soit 1,045 million de livres (1,2 million d'euros) conformément aux pratiques du groupe.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés