Publicité
Publicité

RWE procède à 3,3 milliards de dépréciations

L'énergéticien allemand RWE a inscrit dans ses comptes 2013 une charge de dépréciation de 3,3 milliards d'euros, essentiellement sur ses centrales thermiques.