Sharp ne produira plus de panneaux solaires aux Etats-Unis

©Bloomberg

L'un des pionniers japonais des cellules photovoltaïques, Sharp, va cesser de produire des panneaux solaires aux Etats-Unis, à cause de difficultés à suivre la concurrence chinoise trop féroce, a indiqué jeudi le journal économique Nikkei.

Sharp va arrêter d'ici à fin mars de façonner ces produits destinés aux grandes centrales solaires, faute de pouvoir lutter contre les prix très bas des fabricants chinois notamment, explique le quotidien.

Les 300 employés d'une usine Sharp du Tennessee affectés à cette tâche devraient être licenciés, selon la même source. En revanche, la production de copieurs et fours à micro-ondes sur le même site continuera.

Les politiques en faveur des énergies renouvelables tant aux Etats-Unis qu'au Japon ont donné un net élan aux ventes, mais les fabricants chinois fournissent de plus en plus d'installations en cassant les tarifs, ce qui ruine les marges des groupes japonais, détaille le quotidien.

Sharp avait déjà décidé de réduire la cadence de son usine des Etats-Unis et de stopper d'ici à fin février la production dans un autre site de Grande-Bretagne.

Du coup, le groupe n'aura plus que deux grosses usines de panneaux solaires en service, une au Japon (à Salai, ouest) et l'autre en Italie gérée avec la compagnie d'électricité locale Enel.

Son activité photovoltaïque est tout de même censée générer cette année budgétaire (avril 2013 à mars 2014) un chiffre d'affaires de 310 milliards de yens (2,15 milliards d'euros) et un bénéfice d'exploitation de 13 milliards de yens (90 millions d'euros).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés