Siemens et Mitsubishi améliorent leur offre sur Alstom

©AFP

Le tandem Siemens-Mitsubishi est sur le point de revoir à la hausse son offre d'alliance avec Alstom, pour contrer celle améliorée jeudi par le géant américain General Electric, selon des syndicalistes et le quotidien "Les Echos". Le groupe français Alstom réunira lundi son conseil d'administration pour statuer sur les deux offres.

Au sortir d'une réunion avec le ministre français de l'Economie Arnaud Montebourg en début de soirée, Francis Orosco, président de la fédération CFTC de l'Energie, a affirmé que le ministre de l'Economie avait "fait part d'une amélioration de l'offre Siemens-Mitsubishi sur les coentreprises".

Le responsable syndical n'a pas donné d'autres détails tandis que le cabinet de M. Montebourg n'a pas voulu faire de commentaires.

"L'offre en numéraire augmente de 1,2 milliard d'euros, à 8,2 milliards d'euros, et l'évaluation des activités énergie d'Alstom croît de 400 millions d'euros, à 14,6 milliards d'euros", selon un communiqué conjoint du tandem.

Le président de l'Allemand a par ailleurs indiqué vendredi matin être ouvert à l'idée d'une entrée de l'Etat français au capital d'Alstom.

General Electric a présenté jeudi une offre améliorée d'achat d'Alstom qui fait une concession de taille au gouvernement en donnant des assurances sur le nucléaire pour tenter de l'emporter face à Siemens-Mitsubishi. GE veut désormais créer trois co-entreprises à parité (turbines à vapeur, réseaux et énergies renouvelables) avec le groupe français Alstom et lui céder son activité de signalisation, en sus des 12,35 milliards d'euros en cash déjà sur la table pour ses activités énergie.

Le président français François Hollande recevra successivement vendredi en début d'après-midi les dirigeants de General Electric et de Siemens/Mitsubishi, a annoncé la présidence.

Auparavant, dans la matinée, M. Hollande réunira à nouveau le chef du gouvernement Manuel Valls et les ministres Arnaud Montebourg et Ségolène Royal (Ecologie, énergie) qu'il a reçus jeudi soir pour "discuter et analyser les offres sur la table", a-t-on ajouté de même source.

Lundi, jour décisif?


Le groupe français Alstom a annoncé vendredi que son conseil d'administration se réunirait d'ici lundi pour statuer sur l'offre actualisée de General Electric et la proposition du tandem germano-nippon Siemens-Mitsubishi Heavy Industries (MHI).

"D'ici là, Alstom n'a pas l'intention de communiquer plus avant sur le processus en cours", ajoute le groupe dans un communiqué.

L'offre de GE expire lundi, celle de Siemens et MHI vendredi prochain.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés