Tesla et Panasonic se lancent dans les modules solaires

©REUTERS

Panasonic et Tesla vont fabriquer ensemble des modules solaires. Le constructeur de voitures électriques va utiliser ces composants photovoltaïques en combinaison avec ses dispositifs de stockage d'électricité. 1400 emplois seront créés à Buffalo.

Les groupes japonais Panasonic et américain Tesla ont annoncé qu'ils allaient commencer l'été prochain à produire ensemble des cellules et modules photovoltaïques dans une usine à Buffalo, dans l'Etat de New York.

• Pour que faire? Les cellules et modules photovoltaïques sont les pièces maîtresses pour les divers systèmes de panneaux solaires.

Le but Les deux partenaires visent un volume de production équivalent à 1 Gigawatt d'ici à 2019.

Cette collaboration entre Panasonic et Tesla, envisagée depuis plusieurs semaines, était conditionnée au rapprochement entre Tesla et le producteur d'énergie solaire SolarCity. Ce dernier et Tesla ont finalement obtenu en novembre le feu vert de leurs actionnaires respectifs à leur fusion.

Panasonic a hérité de technologies photovoltaïques de pointe, qu'il améliore depuis, avec l'absorption de son compatriote Sanyo il y a quelques années.

Tesla, qui va utiliser ces composants photovoltaïques en combinaison avec ses dispositifs de stockage d'électricité, a promis la création de 1.400 emplois à Buffalo.

En outre, Tesla et Panasonic vont travailler conjointement au développement de technologies avancées pour une autre usine de Solarcity, en Californie.

 

Le deal. Selon le contrat passé, Panasonic va prendre en charge des investissements requis à Buffalo, soit un montant évalué à plusieurs centaines de millions de dollars et, en échange, Tesla s'engage sur le long terme à acheter les produits fabriqués sur place.

Panasonic et Tesla se connaissent bien pour travailler déjà ensemble sur les batteries lithium-ion destinées aux véhicules.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés