Une augmentation de capital de l'ordre de 400 millions chez Elia

©Photo News

Elia a donné un peu plus de détails sur l'augmentation de capital à laquelle il devrait procéder cette année lors d'une conférence téléphonique avec les analystes.

Elia , qui gère le réseau belge à haute tension, a l’intention de procéder à une augmentation de capital cette année. Le montant n’a pas encore été arrêté précisément, mais Catherine Vandenborre, CFO du groupe, a évoqué lors d’une conférence téléphonique à destination des analystes une fourchette située entre 350 et 450 millions d'euros.

Cette augmentation de capital est évoquée depuis un certain temps déjà. Il y a deux ans, Chris Peeters, le CEO d’Elia, évoquait une augmentation de capital de l’ordre de 110 millions d’euros en 2019 pour financer Nemo, la nouvelle connexion avec le Royaume-Uni.

Mais il y a une deuxième raison pour laquelle Elia veut demander de l’argent frais à ses actionnaires: la nouvelle période tarifaire 2020-2023, qui va modifier les règles en matière de ratio dettes-fonds propres. Les activités régulées d’Elia sont rémunérées sur base des investissements, avec notamment une rémunération des fonds propres investis. Le régulateur autorisait jusqu’ici 33% de fonds propres, le solde étant financé par de l’endettement. Ce pourcentage va passer à 40% en 2020. D’où l’intérêt pour Elia d’optimiser sa structure bilantaire en augmentant ses fonds propres.

Même si les détails de l’opération, et en particulier son calendrier, n’ont pas encore été fixés, on peut s’attendre à ce que Publi-T, principal actionnaire avec 44,97% des actions, y participe. Une opération qui devrait pouvoir se faire sans demander d’argent frais aux communes, nous revient-il.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés