Une bonne et une mauvaise nouvelle pour nos réacteurs nucléaires

©Hollandse Hoogte / Frans Lemmens

Le retour progressif des unités nucléaires sur le réseau se poursuit, a indiqué ce mardi Engie Electrabel, mais les travaux sur Doel 1 prendront plus de temps que prévu. Ils devraient porter l’indisponibilité de la centrale du 10 décembre 2018 au 31 janvier 2019. Tihange 3 pourrait de son côté revenir plus vite que prévu.

Les travaux sur Doel 1 prennent plus de temps que prévu. Ca, c'est la mauvaise nouvelle. Selon Engie Electrabel, le réacteur, qui devait redémarrer le 10 décembre prochain, ne sera du coup pas relancé avant le 31 janvier. L'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) a donné son autorisation le 2 novembre dernier pour remplacer la partie du tuyau concernée par la fuite à Doel 1. "Ces opérations sur Doel 1 ont laissé apparaître qu'il fallait réparer une partie plus importante des tuyaux. Ils sont complexes et sont combinés à des tests de qualification particulièrement exigeants. Par conséquent, en l'état actuel des investigations qui se font sous le contrôle de l'AFCN, Electrabel estime que le délai nécessaire pour réaliser les travaux porte l'indisponibilité de Doel 1 du 10 décembre 2018 au 31 janvier 2019", justifie Electrabel. 

La bonne nouvelle, c'est que dans le temps, le gestionnaire du parc nucléaire belge va peut-être pouvoir remettre en fonction le réacteur Tihange 3. Electrabel a remis à l'AFCN une méthodologie d'action adaptée pour Tihange 3.  "Cette méthodologie permettrait le retour sur le réseau de Tihange 3 en janvier. Elle consiste à terminer tous les travaux de béton pour répondre aux exigences de sûreté et à phaser le renouvellement complet des bétons non critiques. Si l'AFCN marquait son accord pour cette méthodologie d'action, Tihange 3 pourrait être de retour en janvier sur le réseau (la date de redémarrage estimée de Tihange 3 est à ce stade fixée au 2 mars 2019)", conclut Electrabel.

A la suite de cette annonce, la ministre de l'Energie, Marie Christine Marghem fait savoir qu'elle annulait son déplacement à Charm el-Cheikh en Egypte où elle devait participer à la COP 14. Elle a convoqué la Task Force, composée des principaux acteurs de l'Energie (Electrabel, Elia, la CREG et la DG Energie) qu'elle présidera ce mercredi à 9h30. La ministre Marghem a dit prendre acte de la prolongation des opérations de maintenance en cours sur le réacteur de Doel 1. "La sécurité des installations nucléaires est évidemment une priorité du gouvernement en général et la ministre en particulier mais elle regrette une nouvelle défaillance de l'exploitant", a fait savoir son porte-parole, Bernard Van Hecke. Elle précise que "cette nouvelle indisponibilité du parc nucléaire ne change rien à la sécurité d'approvisionnement pour cet hiver", a encore indiqué son porte-parole. 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect