Une ultime proposition pour Electrawinds

©BELGA

DG Infra+, Gimv, Fortino et PMV ont soumis ce mercredi une proposition de sauvetage au conseil d’administration d’Electrawinds.

Un consortium a déposé ce mercredi sur la table une nouvelle proposition de sauvetage pour la société d’énergie verte Electrawinds, basée à Ostende, en grandes difficultés. Il est composé du fonds spécialisé dans les infrastctures DG Infra+, de la société d’investissement flamande Gimv, du véhicule de l’ex-patron de Telenet Duco Sickinghe baptisé Fortino, et de la société publique flamande PMV.

Il propose un investissement de 47,2 millions d’euros dans l’entreprise. Une somme qui serait composée d’une petite injection de capital frais, mais aussi de la conversion de dettes et d’autres instruments financiers.

Dans un communiqué, le consortium avertit que cet investissement doit s’accompagner d’un désendettement contrôlé de l’entreprise, du rétablissement de sa réputation et de sa crédibilité, d’une réorganisation du conseil d’administration et de la nomination d’un CEO. Il prévoit aussi la valorisation de certains actifs à cour terme. Le consortium ajoute encore qu’il est disposé à fournir à Electrawinds un crédit pont à très court terme pour couvrir ses besoins de trésorerie immédiats.

Cette proposition est destinée à renouer le dialogue, après le rejet par certains actionnaires d’Electrawinds d’un plan précédent concocté par Gimv et Fortino. Un rejet qui était notammetn le fait des actionnaires historiques d’Electrawinds, réunis autour du fondateur et cEO de l’entreprise, Luc Desender.

Cette fois, les sauveteurs potentiels jettent tout leur poids dans la balance pour isoler le clan du fondateur. Non seulement ils rendent publiques les grandes lignes de leur projet, qui demandent la tête du CEO, mais ils soulignent aussi que la proposition "a été approuvée par la Société Fédérale de Participations et d’Investissement (SFPI) et d’autres créanciers". "Le consortium est d’avis qu’un accueil positif de cette proposition répond aux intérêts de la société", ajoute encore le communiqué des quatre partenaires.

Le conseil d’admininstration d’Electrawinds doit encore se proncer. Ce pourrait être chose faite dans les tous prochains jours, espèrent plusieurs sources proches du dossier. La solution pourrait alors être mise en oeuvre d’ici la fin du mois.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés