15% des employeurs engageront grâce au digital dans les deux ans

©Antonin Weber / Hanslucas

Les postes liés à l'informatique et à la programmation sont directement concernés... mais aussi ceux demandant de l'empathie et du leadership.

Le dernier rapport du géant américain du travail intérimaire Manpower dresse l’impact de la digitalisation sur l’emploi dans les entreprises. 93% des employeurs interrogés pour l’enquête estiment qu’elle n’aura pas d’impact négatif sur l’emploi. 78% d’entre eux annoncent un maintien de leur effectif, tandis que 15% prévoient d’engager dans les deux ans. Cette confiance continue de croître (+ 2% par rapport au précédent rapport). La Belgique se situe au-dessus de la moyenne mondiale qui s’établit à 87%.

Grand gagnant prévu d’avance de ce classement de l’emploi, le secteur de l’IT devrait accuser une progression de 11% dans les entreprises interrogées. "Les compétences d’ordre technologique et numérique sont de plus en plus recherchées dans tous les métiers, mais ce sont bien les qualités humaines que les employeurs valorisent plus qu’hier", explique-t-on chez Manpower.

Outre les postes liés directement à l’informatique et à la programmation, ce sont les emplois demandant de l’empathie ou du leadership qui connaîtront une croissance. Toujours selon le géant américain, les secteurs de l’administratif et de la comptabilité accuseront une baisse conséquente de l’emploi (respectivement une chute de 15% et 11% en Belgique).

Si les patrons ne comptent pas licencier, ils entendent néanmoins reformer ou réaffecter le personnel vers les secteurs en pénurie au sein d’un même établissement. Un objectif de formation en interne que l’on imagine plus difficile pour les petites structures (moins de dix employés), grandes absentes de ce baromètre. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect