2015, année record pour les fusions et acquisitions

©AFP

Le montant total des rachats et rapprochements a dépassé, en 2015, le seuil des 4.300 milliards de dollars et pourrait atteindre 4.700 milliards fin de l'année.

C’est le Wall Street Journal qui l’annonce : une flopée de petits rachats annoncés mercredi dernier font officiellement de 2015, l’année record en matières de fusions et acquisitions (M&A).

Ce jour-là 112 opérations ont été rendues publiques totalisant 8,5 milliards de dollars ce qui a poussé le total des opérations de M&A à 4.304 milliards de dollars. Le précédant record remontait à 2007 avec un montant global de 4.296 milliards de dollars.

A ce rythme-là on pourrait atteindre 4.700 milliards fin 2015 ce qui n’est pas exclu si l’on tient compte du fait que, selon des professionnels du secteur, un certain nombre d’opérations notables sont encore en préparation. Le quotidien américain des affaires précise toutefois que, corrigé de l’inflation, c’est 2007 qui détient toujours le record avec des " deals " totalisant 4.900 milliards.

 

 

2015 n’en restera pas moins dans les annales des fusions et acquisitions au vu du rythme effréné des rapprochements encouragés pas la confiance croissante des conseils d’administration, la dette bon marché, la pression pour devenir plus efficient dans une économie à croissance faible et la volonté de se maintenir au niveau d’une concurrence qui se consolide.

On a compté cette année neuf transactions égales ou supérieures à 50 milliards de dollars et 58 égales ou supérieures à 10 milliards de dollars.

Parmi les " méga-deals " de l’année on peut rappeler la fusion entre Pfizer et Allergan pour 160 milliards de dollars, celle entre AB InBev et SABMiller pour 108 milliards et le rachat de EMC par Dell pour 67 milliards de dollars.

Si toutes les fusions et acquisitions annoncées ne se concrétisent pas toutes, elles n’en restent pas moins une source juteuse de revenus pour les banques d’investissement. Selon Dealogic, le total des honoraires de conseil atteint les 21 milliards de dollars.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés