Jacques Crahay nouveau président de l'UWE

©Sofie Van Hoof

Jacques Crahay, patron de Cosucra, succède à Yves Prete à la présidence de l'Union wallonne des entreprises.

L'Union wallonne des entreprises se dote d'un nouveau président en la personne de Jacques Crahay. Il succède à Yves Prete, patron de Techspace Aero, dont le mandat de trois ans vient à échéance. Le passage de flambeau sera officiel en septembre.

Qui est Jacques Crahay? C'est l'homme qui osé réécrire l'histoire de Cosucra. L'entreprise familiale de Warcoing active depuis plusieurs générations dans le sucre est devenue sous son impulsion une entreprise porteuse dans la production de protéines végétales: la fibre de chicorée et la protéine de pois.

Ingénieur chimiste de formation, il débute dans des centres de recherche à l’UCL puis à la Faculté des Sciences agronomiques de Gembloux. Il fonde en 1987 la société Provital, dans laquelle il aura passé plus de 20 ans à développer les protéines de pois. Un début de carrière décisif aussi pour Cosucra.

En effet, il s'était donné deux années avant de reprendre les rênes de la société et ainsi devenir la cinquième génération de Crahay à la barre. Objectif de cette réflexion: sonder si la diversification qu'il entendait faire prendre à Cosucra était la bonne. Il vise alors la production d'édulcorant naturel ou de sirop de fructose fabriqué au départ de chicorée. Viendra ensuite une autre diversification à base de graines de pois. Il faut dire qu'à l'époque, l'Europe sabre dans les quotas sucriers.

La décision de Jacques Crahay s'avère aujourd'hui fructueuse. Cosucra est un leader mondial en la matière. "Tout d'un coup, tout le monde voulait nos protéines de pois," se souvient-il. "Il fallait soit lâcher prise, soit réinvestir alors que nous sortions de plusieurs années de pertes."

Outre l'activité, Jacque Crahay a aussi réinventé la gouvernance de sa société. Fini la hiérarchie décisionnelle, désormais Cosucra fonctionne sur base de gestion collective et participative. Il aime par exemple raconter que désormais, il n'y a plus "un manager de l'innovation, mais 250 innovateurs." L'entreprise emploie en effet plus de 300 personnes pour un chiffre d'affaires proche des 100 millions d'euros. Ses produits se retrouvent aussi dans 45 pays.

Cette performance lui a valu d'être en lice pour le titre de Manager de l'année 2017. Trophée qui sera ravi par Jean-Pierre Lutgen, CEO d'IceWatch.

"Chef d’entreprise performant, innovant et humain, il incarne à merveille l’entrepreneuriat wallon soucieux de construire le futur avec enthousiasme, courage et détermination," indique Yves Prete. "Sa grande connaissance des Pôles de compétitivité et du monde social, politique et économique wallon seront de grands atouts pour présider l’UWE et mener ses actions en vue de poursuivre le redressement économique de notre Région."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content