Les plans bonus des entreprises ont gonflé de 40% en quatre ans

©BELGAIMAGE

Les primes collectives versées aux salariés ont grimpé à 725 millions d’euros en 2018.

L’an dernier, les entreprises ont versé à leur personnel des bonus liés à leurs résultats à hauteur de 725 millions d’euros. Ce montant est supérieur de 10% aux primes collectives payées en 2017. Mais, par rapport à 2014, l’augmentation s’élève à pas moins de 40%, comme l’indiquent les chiffres qui nous ont été communiqués par le ministre du Travail et de l’Économie, Kris Peeters (CD&V).

7.000
.
L’an dernier, quelque 7.000 plans bonus ont été établis, soit près de trois fois plus qu’en 2008.

Depuis 2008, une entreprise peut verser une prime liée aux performances de l’ensemble de son personnel ou d’un groupe défini de ses salariés. Elle est appelée dans le jargon "bonus CCT 90". La prime n’est donc payée que si l’objectif fixé dans le plan bonus a été atteint. L’an dernier, quelque 7.000 plans bonus ont été établis, soit près de trois fois plus qu’en 2008.

Le bonus octroyé annuellement ne peut pas dépasser 3.838 euros brut. Un salarié en perçoit 2.941 euros en net. À titre de comparaison: une augmentation salariale de même ampleur ne laisse dans la poche du travailleur que 1.368 euros. Et contrairement aux augmentations de salaire ordinaires, le bonus n’implique pas d’engagement coûteux pour l’avenir. D’où le succès de la formule.

Simplification administrative

787
millions
En 2019, l'administration de Kris Peeters table sur un montant total de 787 millions d’euros.

Kris Peeters s’attend à ce que le bonus salarial gagne encore en popularité. En 2019, son administration table sur un montant total de 787 millions d’euros. Cette nouvelle hausse sensible s’explique partiellement par une simplification administrative. Jusqu’à présent, la plupart des plans bonus devaient être introduits auprès du SPF Emploi au moyen d’un formulaire en papier, ce qui était fastidieux.

À présent, les entreprises peuvent également déclarer leur plan bonus sur le site web plansbonus.be. "Cela permet donc d’introduire un plan plus rapidement et plus simplement", souligne Kris Peeters. Dans un premier temps, seules les entreprises sans représentation syndicale sont autorisées à utiliser le site web. Mais, à terme, toutes les entreprises pourront s’en servir.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect