Publicité
Publicité

Alimov, un ponte du web russe à l'accent belge

©doc

Bruxelles abrite désormais une des nombreuses sociétés fondées par Dmitry Alimov, une des stars de l’e-économie russe.

Un des pontes de l’internet russe s’intéresse à la Belgique. Dmitry Alimov, le co-fondateur du fonds d’investissement russe Frontier Venture, vient de créer la société Investment Research Advisors à Schaerbeek. Capital de départ: 250.000 euros, objet social: consultance et prestations de services en investissement sur internet dans les marchés émergents.

Né le 17 août 1974 à Samara, l’homme a un CV long comme le parcours du Transsibérien. Après avoir étudié les mathématiques appliquées et les sciences informatiques dans sa ville natale, il a décroché un diplôme en gestion des affaires (finances) à l’Université du Missouri, à Saint-Louis, Etats-Unis. Cursus qu’il a complété plus tard en obtenant un MBA à la Harvard Business School en 2004.

Dmitry Alimov entame sa carrière professionnelle au département fusions et acquisitions de la banque d’investissement Renaissance Capital. De 1998 à 2007, il enfile les postes prestigieux comme des perles sur un collier: vice-président du fonds de venture capital Sputnik, directeur général délégué de la chaîne de télévision TNT (Russie), membre du comité de direction de Gazprom-Media, directeur général d’Amedia, qui deviendra sous sa houlette leader du secteur de la production TV dans son pays… En 2007, il devient partenaire de ru-Net Ltd, un fonds d’investissement qui place ses billes notamment dans Yantex, le premier moteur de recherche russe, ainsi que dans Ozon.ru, principal magasin d’e-commerce national. Durant les quatre années qu’il passe chez ru-Net Ltd, il joue un rôle important dans le lancement d’Ivi.ru, le "Youtube russe" (vidéos en ligne), ainsi que dans le financement de Biglion, l’équivalent russe de Groupon (achats groupés en ligne).

C’est en 2011 qu’il acquiert son indépendance en tant qu’entrepreneur en créant avec son associé Oleg Tumanov le fonds d’investissement Frontier Ventures. Doté d’un capital initial de 50 millions d’euros, le fonds se fait très vite une place de choix dans le secteur du Net. Ses premiers investissements se font dans le site de vidéo en ligne Ivi.ru, puis dans Biglion, qu’Alimov a appris à connaître auparavant chez ru-Net Ltd. Aujourd’hui, le site Ivi.ru attire 30 millions de visiteurs uniques par mois, tandis que Biglion compte 21 millions d’utilisateurs et est devenu le principal concurrent local de Groupon.

Vainqueur de Jim Rogers

Parmi les autres participations dans le portefeuille actuel de Frontier Ventures figurent Ostrovok.ru, une agence de voyages en ligne qui affiche 2 millions de visiteurs par mois, et Profi.ru, un site de mise à disposition de services particuliers de professionnels: enseignants, coaches, musiciens…

Frontier Ventures a associé son destin à celui du Skolkovo Innovation Center, la "Silicon Valley russe", en s’engageant à investir dans les compagnies résidentes.

Le fonds regarde désormais aussi hors des frontières russes. Il cible les entreprises débutantes et prometteuses spécialisées dans les secteurs internet de grande consommation. Outre la Russie, ses pays de prédilection sont la Turquie, l’Indonésie, le Brésil, le Vietnam, la Thaïlande, le Nigeria et l’Afrique du Sud. La nouvelle compagnie belge devrait jouer un rôle dans ce déploiement.

En 2012, le magazine d’affaires "Secret Firmy" a repris Dmitry Alimov parmi les 50 principaux millionnaires russes de l’internet. L’homme doit aussi une partie de sa célébrité à la polémique qui l’a opposé à l’investisseur américain Jim Rogers, co-fondateur du fonds Quantum. En 2003, Rogers avait mis en doute l’intérêt du marché russe pour les investisseurs. Alimov lui avait répliqué que son argumentaire n’était pas fondé. Le débat avait rebondi sur la place publique jusqu’à ce qu’en 2012, la revue "Forbes" et le "Financial Times" déclarent Alimov vainqueur moral. Un titre de gloire dont beaucoup se satisferaient.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés