Publicité
Publicité

Decathlon rachète l'énergie solaire de ses clients en échange d'un chèque

Le chef de la section développement durable chez Decathlon, Joeri Moons, et la ministre de l'Énergie Tinne Van der Straeten. ©Photo News

Decathlon propose désormais à ses clients de racheter leur surplus d'énergie solaire en échange d'un crédit sous la forme d'un bon à valoir.

Aujourd'hui, Decathlon tire 27% de son électricité de panneaux solaires installés sur les toits de quelque 25 magasins en Belgique. À très court terme, dès 2021, l'enseigne voudrait générer un tiers de son électricité à partir de ses propres panneaux solaires. Mais elle ambitionne davantage, en associant ses clients "pour former la première communauté de l'énergie en Belgique".

La chaîne sportive pourra ainsi utiliser davantage d'énergie renouvelable grâce à un réseau de panneaux solaires, a-t-elle annoncé, ce lundi, lors d'une conférence de presse organisée dans son enseigne d'Evere. Un moyen de verdir encore son image.

La Flandre et Bruxelles en pôle

4,5
centimes/kWh
Les clients sont invités à fournir à Decathlon leur surplus d'énergie solaire contre un crédit "solaire" d'une valeur de 4,5 centimes par kWh.

Concrètement, les clients sont invités à fournir à Decathlon leur surplus d'énergie solaire contre un crédit "solaire" d'une valeur de 4,5 centimes par kWh, soit un "chèque cadeau" à dépenser dans les magasins de la chaîne.

"Le système sera, dans un premier temps, uniquement accessible aux résidents équipés d'un compteur digital, c'est-à-dire en Flandre et à Bruxelles. Pour la Wallonie, qui fonctionne encore avec les compteurs à l'envers, il faudra attendre un peu. On vise l'horizon 2024", explique Alex Polfliet, gérant du bureau d'études en énergie Zero Emission Solutions, concepteur du modèle.

"Nous espérons toucher 1.000 clients d'ici un an et couvrir deux tiers de nos besoins en électricité", ajoute-t-il. Le système sera effectif dès le 1er juillet.

De grandes ambitions

Avec ce projet, "Decathlon souhaite devenir un premier acteur de changement dans la transition énergétique qui commence. La chaîne entend encourager les énergies renouvelables nouvelles et locales en payant un prix raisonnable et stable dans le cadre d'un contrat à long terme", se réjouit Joeri Moons, "sustainable development leader" chez Decathlon.

Une initiative saluée par la ministre fédérale de l'Énergie, Tinne Van der Straeten (Groen). "La confiance envers l'énergie renouvelable a été sérieusement endommagée ces dernières semaines. Grâce à de tels projets intelligents et durables, il est possible de créer des situations où tout le monde a à y gagner (…) Cela prouve que les entreprises et les citoyens sont des partenaires indispensables pour la transition énergétique. C'est bon pour le portefeuille et pour l'environnement", a-t-elle commenté.

Par ailleurs, Decathlon, qui souhaite créer une centrale électrique virtuelle (CEV), annonce lancer un appel d'offres pour de nouvelles éoliennes et des parcs solaires, susceptibles de fournir de l'énergie à ses enseignes. Le marché wallon est particulièrement ciblé.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés