Eric Wittouck, Alexandre Van Damme ou... un Frère?

Eric Wittouck tire l'origine de sa fortune de l'actionnariat de la Raffinerie Tirlemontoise. ©rv

L'actionnaire d'AB InBev n'est plus le Belge le plus riche, selon "De Rijkste Belgen". Le coronavirus et la Bourse se sont alliés pour faire monter Eric Wittouck...

La chute du cours de l'action AB InBev (56 euros ce mercredi, 89 euros l'an dernier, 120 euros il y a 3 ans) a des conséquences inattendues. Elle a notamment fait perdre à Alexandre Van Damme sa première place au classement des Belges les plus fortunés, au profit d'Eric Wittouck. Cela faisait 13 ans que le premier actionnaire individuel du brasseur belgo-brésilien trônait en tête de ce "ranking" établi et tenu à jour par le journaliste et éditeur Ludwig Verduyn. Dans l'édition 2020 de son livre "Les 200 Belges les plus riches", ce dernier estime qu'Eric Wittouck est à la tête d'une fortune de quelque 10,8 milliards d'euros, contre 10,5 milliards à Alexandre Van Damme. Suivent les familles Frère, Werner de Spoelberch et de Mévius, dans cet ordre.

10,8 milliards d'euros
la fortune estimée d'Eric Wittouck
Ludwig Verduyn évalue la fortune du Belge le plus riche à 10,8 milliards d'euros.

Si tout le monde a entendu parler d'Alexandre Van Damme, non seulement pour sa part du capital d'AB InBev, mais aussi pour ses investissements dans Kraft, Douwe Egberts et jusqu'à tout récemment dans le Sporting d'Anderlecht, le public connaît moins Eric Wittouck. Ce dernier était un des actionnaires familiaux de la Raffinerie Tirlemontoise. Enrichi tout comme les Ullens de Schooten par sa revente au groupe allemand Sudzucker, il a réinvesti de manière diversifiée via le holding Artal (ex-Beledia), dont le siège est passé in illo tempore de Belgique au Grand-Duché. Artal a entre autres pris le contrôle d'American Weight Watchers et du spécialiste de l'alimentation bio pour animaux Blue Buffalo Pet Co, revendu en 2017 avec une grosse plus-value à la clé (1,8 milliard d'euros).

C'est la crise pandémique qui a frappé plus durement Alexandre Van Damme que son rival en fortune, relève Ludwig Verduyn en pointant le lourd tribut payé aux mesures de confinement par AB InBev – comme par l'ensemble du secteur brassicole. Cela veut aussi dire qu'Alexandre Van Damme pourrait rapidement récupérer sa place de N°1; il suffirait que l'action du premier brasseur mondial retrouve un peu de ses couleurs en Bourse. En attendant, on relèvera avec un brin de nostalgie ou, c'est selon, de cynisme fiscal que les deux premiers du classement ne résident plus en Belgique. Eric Wittouck est citoyen monégasque tandis qu'Alexandre Van Damme a déménagé en Suisse en 2016. Si l'on appliquait le critère de résidence au Top 200, on trouverait donc un Frère au sommet...

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés