GBL fait un peu mieux que le Bel 20

Gerard Lamarche, Albert Frère et Ian Gallienne, le trio dirigeant de GBL ©David Plas

Sur les neuf derniers mois, l’actif net de GBL a augmenté de 9,3% pour atteindre les 18,6 milliards. "Cette performance s’inscrit dans un environnement porteur pour les marchés financiers", indique Gérard Lamarche, l’administrateur-délégué.

Ce jeudi, le conseil d’administration du Groupe Bruxelles Lambert a arrêté le résultat consolidé non audité de GBL au 30 septembre 2017: 646 millions. Ce résultat a été impacté positivement par des plus-values sur les cessions au sein de Sienna Capital, des participations dans Golden Goose et ELITech pour un montant de 216 millions.

Le groupe a poursuivi le réinvestissement du produit des ventes de titres Total et Engie, au travers de nouveaux investissements en Burberry, Ontex, Parques Reunidos et GEA. "Le 3 août dernier, nous avons dépassé les 3% au sein de GEA", indique Gérard Lamarche.

GEA est un leader mondial dans la fourniture d’équipements et la gestion de projets pour un large éventail d’industries de transformation. Sa technologie se concentre sur des composants et processus de production pour divers marchés, notamment dans les secteurs Food & Beverage. Au 30 septembre, GBL détient 3,1% du capital, représentant une valeur de marché de 233 millions.

 

Chiffres (en millions d'euros)Fin septembre 2017Fin septembre 2016
Résultat net consolidé646-802
Cash earnings370405
Actif net ajusté18.56916.564
Capitalisation boursière14.36112.734
Décote22,70 %23,10 %
Trésorerie nette-79-728
Loan to value0,40 %4,20 %
Résultat net consolidé

 

Un dividende de 3 euros

Cette prise de position s’inscrit clairement dans la nouvelle politique de diversification géographique et sectorielle enclenchée depuis l’arrivée de Gérard Lamarche et Ian Gallienne.

"Au 20 octobre, nous avons une évolution de l’ordre de 13,9% alors que le BEL 20 a augmenté de 13,2% et le CAC 40 de 10,5%"
Gérard Lamarche
Administrateur délégué GBL

Le cours de bourse se porte bien aussi et évolue au-dessus des indices du Bel 20 et du CAC 40. "Au 20 octobre, nous avons une évolution de l’ordre de 13,9% alors que le Bel 20 a augmenté de 13,2% et le CAC 40 de 10,5%", se réjouit  l'administrateur délégué 

"Nous anticipons de payer un dividende 2017 au moins équivalent à celui relatif à l’exercice 2016", conclut Gerard Lamarche. En l’occurrence 2,93 euros par action. Les analystes tablent sur 3 euros. Et les plus optimistes sur un peu plus. Sachant que sur les 161.358.287 actions sur le marché, près de 50% sont détenus par les familles Frère et Desmarais. Le reste se répartissant entre 40% pour les investisseurs institutionnels, 6% pour les petits porteurs et 4% sont détenus en fonds propres.   

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés