Haribo attaque une start-up en justice pour ses oursons alcoolisés

Les bonbons alcoolisés de Ositos & Co, qui contiennent 15 degrés d'alcool, sont actuellement vendus dans des bars en Espagne. ©AFP

Haribo a déclaré la guerre à une start-up espagnole qui commercialise des "ours bourrés". L'entreprise de confiserie allemande dénonce la ressemblance entre les ours en gélatine imbibés d'alcool et ses propres "oursons dorés", vendus dans le monde entier.

L'année 2020 commence mal pour la start-up espagnole Ositos con alcohol (Oursons avec alcool), qui s'est récemment attirée les foudres de la marque allemande Haribo pour la ressemblance présumée entre ses ours en gélatine alcoolisés, en vente depuis l'année dernière, et les bonbons allemands mondialement connus.

Son PDG Ander Méndez a reçu il y a deux semaines une mise en demeure des avocats d'Haribo, qui estiment que Ositos & Co viole les droits de propriété intellectuelle de la société allemande. Haribo propose une solution "à l'amiable" mais exige l'arrêt de la production et de la vente de "tout produit sous le symbole en litige".

Le groupe allemand demande également aux entrepreneurs d'abandonner leur marque déposée en Espagne et de "transférer la gestion et la propriété du domaine ositosconalcohol.com" à Haribo. 

Ositos ne cède pas (encore)

Ander Méndez a réagi en accusant le géant allemand de vouloir "s'approprier" sa création. "Nous ne faisons aucun mal à leur marque et (les ours) ne se ressemblent pas", a-t-il déclaré, soulignant notamment la différence de taille entre les deux produits.

15°
d'alcool
Chaque ourson contient 15 degrés d'alcool. L'ingestion de huit ours correspond plus ou moins à celle d'un verre de vin.

L'ingénieur et ses associés examinent actuellement la question avec un avocat, malgré le "peu de moyens" dont ils disposent "pour mener un procès" face au géant allemand qui "peut couler (leur business) s'il le veut". Ander Méndez a néanmoins déclaré qu'il continuera la production des "oursons bourrés", vendus sur internet et dans plusieurs bars espagnols. 

Une première polémique

Les bonbons alcoolisés de Ositos & Co avaient déjà créé la polémique lorsque la start-up espagnole avait reçu une aide à l'innovation de la mairie de Getxo, une ville proche de Bilbao. Les élus d'opposition de la ville avaient alors dénoncé une incitation à la consommation d'alcool chez les jeunes. Les oursons, qui se déclinent en cinq couleurs et parfums, contiennent 15 degrés d'alcool. L'ingestion de huit ours correspond plus ou moins à celle d'un verre de vin. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect