Ice-Watch veut se lancer dans les figurines en trois dimensions

Le stand de Leblon Delienne à la 69e édition de la foire internationale du jouet de Nuremberg, en janvier 2018. ©BELGAIMAGE

Diversification en vue pour Ice-Watch. Jean-Pierre Lutgen et deux associés ont fait offre sur Leblon-Delienne, un fabricant de figurines de bande dessinée en 3D.

Jean-Pierre Lutgen, le fondateur et CEO d’Ice-Watch, rebondit souvent où on ne l’attend pas. Associé à Juliette de Blegiers et Olivier Etienne, il a fait une offre de reprise pour mettre la main sur la société Leblon-Delienne, spécialisée dans la production de figurines de bande dessinée en trois dimensions. Le tribunal de commerce de Paris se prononcera ce mercredi sur l’offre faite par les trois associés.

Depuis Hong-Kong où il se trouve actuellement, Jean-Pierre Lutgen nous a confirmé l’information. "J’espère que le tribunal de commerce de Paris validera notre offre et nous accordera l’entreprise", nous a-t-il déclaré avant de préciser que l’objectif prioritaire des trois associés était de revenir à l’équilibre dans les meilleurs délais. "Nous voulons remettre la société sur les bons rails", nous a-t-il encore expliqué avant de préciser que les trois associés avaient l’intention de collaborer avec des artistes.

Le CEO d’Ice-Watch est lui-même un grand collectionneur d’art contemporain et il est bien introduit auprès d’un bon nombre d’artistes et de galeries. L’offre faite par les trois associés prévoit la reprise des 7 travailleurs encore employés par Leblon-Delienne, une société basée en Normandie. "Nous allons faire de très belles choses avec des artistes. Notre intention est de préserver ce patrimoine français de fabrication de ces reproductions", nous a encore expliqué Jean-Pierre Lutgen.

Rétablir la confiance

Si le tribunal de commerce de Paris valide l’offre, les trois associés s’efforceront également de rétablir la confiance avec l’univers de la bande dessinée qui, pendant des années, a représenté le cœur des activités de Leblon-Delienne.

"Nous voulons remettre la société sur les bons rails."
Jean-Pierre Lutgen
Fondateur et CEO d'Ice-Watch

Cette société a été fondée en 1987 par Marie Leblon, une sculptrice, et par Eric Delienne, son compagnon. Ces deux-là l’avaient revendue vingt ans plus tard à Laurent Buob qui l’avait acquise par endettement. L’opération avait pesé trop lourd et la société avait été placée en redressement judiciaire en 2010. D’autres péripéties avaient suivi et la société avait ensuite été reprise par la société Artoyz qui, durant des années, avait travaillé en partenariat avec Leblon-Delienne.

Au plus fort de son activité, Leblon-Delienne, dont les figurines les plus anciennes ont particulièrement la cote auprès des collectionneurs, employait une soixantaine de personnes. Leblon -Delienne fut, un temps, la seule société à détenir une licence pour produire des Playmobil. Elle fabriquait également des figurines sous licence Warner et Disney et elle a aussi fabriqué des figurines des personnages de Tintin pour le compte de Moulinsart.

Récemment, les fondateurs de Leblon-Delienne ont comparu devant le tribunal correctionnel de Dieppe pour abus de confiance, contrefaçon et escroquerie. Selon des médias français, ils sont soupçonnés d’avoir fabriqué des figurines sans autorisation. Parmi les plaignants, on retrouve Fanny Rodwell, la veuve d’Hergé. Elle n’est pas seule dans son combat et l’ensemble des plaignants réclament près de 3 millions d’euros de dommages et intérêts.

Bien entendu, Jean-Pierre Lutgen et ses associés s’apprêtent à reprendre l’activité, mais pas les procédures en cours. Ice-Watch et Moulinsart venant de collaborer sur une collection de montres Tintin, on peut imaginer des passerelles futures vers cette nouvelle activité, mais rien n'est confirmé de ce côté-là. Juliette de Blegiers, qui sera présidente de Leblon-Delienne, est issue du monde de la mode et du luxe. Elle a travaillé pendant plusieurs années pour des maisons comme Dior et Baccarat. Olivier Etienne, de son côté, est le managing director d’Ice-Watch en Belgique et en France.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content