L'emploi en berne dans l'horeca, le tourisme et la culture

Les entreprises se relèvent doucement du confinement, mais certains secteurs sont encore à genoux, confirme le baromètre Paterna Professional. ©Photo News

Le baromètre Partena Professional enregistre des pertes d'emploi massives dans la restauration (-40%), l'hôtellerie (-18%), ou les arts et la culture (-29%).

Les résultats économiques du deuxième trimestre sont au rouge. Mais depuis le mois de juin, les entreprises retrouvent des couleurs, selon le baromètre trimestriel Parenta Professional, publié ce jeudi. Alors que certains secteurs retrouvent leur activité normale, l'horeca, la culture et le tourisme peinent à remonter la pente.

Au plus fort de la crise sanitaire, le manque de travail a forcé beaucoup d'entreprises à mettre leurs employés au chômage partiel. En avril, son taux moyen a atteint 49%, avec des records dans l'horeca (72,5%) et dans les salons de coiffure et de beauté (88%). Au cours du mois de juin, le chômage partiel a diminué, mais il reste encore élevé dans l'horeca et les agences de tourisme.

Perte d'emploi de 88% chez les saisonniers

-29%
C'est le taux de baisse d'emploi dans la culture selon le baromètre Partena Professional.

Si certains chômeurs temporaires ont retrouvé leur emploi, d'autres l'ont perdu avec la crise. En effet, la baisse du nombre d'emplois a été spectaculaire dans certains secteurs. L'horeca enregistre une perte pour les cafés et restaurants de 40% et de 18% pour l'hôtellerie. Mais un autre secteur est gravement touché: les arts et la culture (-29%).

Si les secteurs montrent des différence notables, certaines catégories d'emplois sont aussi plus touchées par la crise. C'est le cas notamment des saisonniers et des jobs étudiants. Malgré la reprise, ils maintiennent respectivement une perte d'emploi de 88% et de 56%.

Un taux d'activité quasi normal

Depuis juin, tous les secteurs recommencent à travailler et affichent un nombre d'heures prestées supérieur aux mois d'avril et mai. "Les activités de la plupart des secteurs de l'économie sont reparties à la hausse pour atteindre une moyenne de -1,74% d’heures prestées en juin 2020 par rapport à l’année précédente", a déclaré Wim Demey, customer intelligence manager chez Partena Professional. Un quasi-retour à la normale.

"Les activités de la plupart des secteurs de l'économie sont reparties à la hausse pour atteindre une moyenne de -1,74% d’heures prestées en juin 2020 par rapport à l’année précédente."
Wim Demey
Customer intelligence manager chez Partena Professional

Certains secteurs ont même affiché un taux d'activité supérieur à l'année précédente. Selon Partena, les heures prestées dans trois secteurs sont plus importantes cette année. Il s'agit de l’intérim (+8%), les funérailles (+7%) et la construction (+4%).

Un constat pas si positif dans d'autres secteurs. L’hôtellerie (-69,5%), les cafés et restaurants (-57%) et le secteur des voyages et du tourisme (-48%) sont loin d'avoir retrouvé leur nombre d'heures de 2019. En cause: les mesures sanitaires qui continueraient de peser sur leur activité.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés