L'idée de Fost Plus: un sac mauve

©Photo News

Fost Plus, qui récolte les emballages de déchets ménagers, avait émis un veto clair contre l’idée d’introduire une consigne sur les bouteilles en plastiques et les canettes en aluminium. Un an après, l’entreprise abandonne l’idée au profit d’une solution plus répressive et éducative.

"Il faut que les parents sensibilisent dès les plus jeune âge les enfants à ne pas jeter leurs déchets sur la voie publique."
Pierre Van Hentenrijk
Président de Fost Plus

Consigner les bouteilles en plastique et les canettes en aluminium, Fost Plus n'en veut pas. L'entreprise souhaite plutôt un changement de comportement durable. Pour ce faire, elle vise l'importance d'action des pouvoirs publics. Il faut qu'ils mettent en place une politique de répression forte et cohérente. Il faut aussi éliminer certains facteurs environnementaux favorisant l'apparition de déchets sauvages (la présence de bâtiments abandonnés ou des lieux dégradés). Mais la participation active des citoyens peut aussi apporter une grande différence quant à la propreté des rues et des quartiers. "Tout part de l’éducation", affirme Pierre van Hentenrijk, président de l’association privée.

C’est donc le plan que souhaiterait mettre en place l’entreprise de collecte de déchets, d’ici fin 2016, en collaboration avec les Régions. Un plan qui coûtera à Fost Plus l’équivalent de 17 millions d’euros chaque année sur une durée de sept ans. Celle-ci espère pouvoir compter sur l’aide financière des secteurs touchés directement par les déchets sauvages, comme celui de tabac ou encore des pneus :

 

 

Une collaboration qui prendra du temps à se mettre en place. Bien que la Wallonie et la Flandre aient déjà scellé un accord avec l’ASBL, celui avec Bruxelles ne s'est pas encore précisé. De plus, aucun secteur ne s’est encore manifesté pour le moment. Mais le président ne perd pas espoir et pense que le projet aura l’effet boule de neige une fois lancé.

 

L'économie circulaire demandée par l'Europe

Fost Plus souhaite également élever ses objectifs de recyclage pour les plastiques. Pour ce faire, un nouveau sac poubelle a été imaginé par l'entreprise. Celui-ci serait mauve et remplacerait le sac bleu. En plus des bouteilles et des flacons, la collecte du sac mauve s'élargirait aux emballages plastiques rigides, à savoir les raviers, barquettes ou encore les pots. Un projet test a été lancé dans six communes belges, les résultats seront traités et analysés d'ici fin 2016. Une intiative dans la lignée du Circulair Economy Package proposé par l'Union européenne.

Graphique expliquant les fonctionnalités du nouveau sac poubelle mauve proposé par Fost Plus. ©Fost Plus

Bien que la Belgique soit bonne élève en termes de recyclage au niveau de l'Europe, le recyclage n'est pas toujours fait de manière optimale. Bien sûr, la sensibilisation doit commencer par le citoyen, mais les entreprises telle que Fost Plus jouent un rôle important dans la notion de responsabilité des déchets. Les entreprises qui sont membres de l'association privée y sont directement sensibilisées, mais beaucoup de petites et moyennes entreprises révèlent de réelles lacunes en terme de tri.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés