La saison des résultats à Bruxelles commence cette semaine

©BELGA

Cette semaine verra les premiers résultats trimestriels tomber pour les entreprises belges, avec Barco et Deceuninck qui ouvriront la ronde au lendemain de la fête nationale, suivis plus tard dans la semaine par Nyrstar, Econocom et Mobistar.

Les affaires sérieuses ne commenceront vraiment que la semaine suivante lorsque 12 des 20 composantes de l’indice Bel 20 annonceront leurs chiffres entre le 29 et le 31 juillet. Ageas, bpost et KBC monteront ensuite au créneau au début du mois d’août avant deux semaines plus calmes. Ensuite, ce seront encore plus de 30 sociétés qui publieront leurs résultats dans les 10 derniers jours du mois d’août.

Modestes révisions à la baisse

En moyenne, les valeurs du Bel 20 ont vu leurs attentes bénéficiaires se dégrader de seulement 0,5% depuis le début de l’année.

Ces derniers temps, les sociétés belges naviguent aux alentours de leurs plus hauts depuis la crise financière de 2008, avec un indice Bel 20 qui a pratiquement doublé depuis décembre 2012, et qui a désormais le cap de 4.000 points dans le viseur. Mais pour cela, il sera nécessaire que les attentes bénéficiaires restent positivement orientées.

Traditionnellement, les attentes du consensus ont toujours tendance à se dégrader en cours d’année, à mesure que les directions affinent leurs objectifs pour l’année en cours, et que les attentes des analystes deviennent plus réalistes. Même dans les marchés haussiers, les révisions bénéficiaires sont généralement négatives durant l’année.

Et pour le moment, 2015 ne fait pas exception à la norme, mais cette tendance négative a été très modeste. En moyenne, les valeurs du Bel 20 ont vu leurs attentes bénéficiaires se dégrader de seulement 0,5% depuis le début de l’année. AB InBev (+ 10%), Ackermans & van Haaren (+ 18%), GBL (+ 16%), Umicore (+ 10%) ou Delhaize (+ 10%) ont été les principaux contributeurs à cette bonne tenue des attentes bénéficiaires sur les principales valeurs belges.

Ceci laisse encore le rythme de progression attendu à plus de 16% par rapport à l’exercice 2014, et une nouvelle progression des résultats attendue au-dessus de 9% pour 2016.

©MEDIAFIN

Recadrer les objectifs

Mais ces résultats trimestriels et semestriels seront surtout l’occasion de recadrer les objectifs pour l’année en cours (avec les impacts combinés du dollar fort et du pétrole faible), et de faire le point sur les très nombreuses opérations de fusion et de croissance externe qui ont été annoncés ces derniers mois: fusion de Telenet et de Base (et son impact sur Mobistar et Belgacom), retour possible de la cote d’Electrabel, rumeurs autour d’une nouvelle méga-opération chez AB InBev, fusion Ahold-Delhaize (et son impact sur Colruyt), branle-bas de combat chez les opérateurs maritimes (Exmar parti se faire coter en Scandinavie, Euronav sur le Nasdaq), rumeurs d’une sortie de l’assurance chinoise pour Ageas, fusion dans les légumes surgelés chez Greenyard Foods, etc. Bref, les sujets de discussions ne manqueront pas pour les différentes équipes dirigeantes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés