Publicité
Publicité

La semaine de quatre jours, un goût de trop ou trop peu

Les grandes entreprises s'abstiennent de commenter la semaine de quatre jours. Les PME s'en inquiètent, tandis que le pionnier Gentis veut aller plus loin.