La Sowalfin, tête de pont pour les entreprises bruxelloises et flamandes

©Frédéric Pauwels / HUMA

À côté de son activité traditionnelle de prêts ou de garanties, dont les chiffres sont en progression en 2018, la Sowalfin est devenue un intermédiaire de référence pour une série de fonds financiers ou d’entreprises belges.

La Société wallonne de financement et de garantie des PME (Sowalfin) vient de clôturer une année charnière. Elle se résume d’abord par quelques chiffres: 3.000 interventions auprès des entreprises en 2018 pour un montant avoisinant les 412 millions d’euros à travers des prêts ou des garanties, soit une progression de 13,6% par rapport à 2017. Derrière ce tableau, Anne Vereecke, membre du comité de direction, pointe un fait marquant. "Cette année a effectivement été un tournant pour la Sowalfin avec la reprise de l’Agence pour l’entreprise et l’innovation (AEI)."

Dit comme tel, cela n’a peut-être l’air de rien, mais l’intégration de toutes les activités dédiées à l’accompagnement des entreprises développées par l’AEI ces dernières années donne à la Sowalfin une autre envergure. Son personnel a quasiment doublé pour totaliser une centaine de personnes. "Cette incorporation fait sens car elle rapproche le métier de l’accompagnement et du financement pour les entreprises. On a aujourd’hui à la Sowalfin toute la chaîne de solution."

Soutien à 15.000 emplois

La Sowalfin en 2018
  • 3.000 interventions
  • 412 millions d’engagements
  • 15.000 emplois soutenus
  • 4.400 promesses d’emplois

En accrochant cette nouvelle casquette à ses activités historiques, comme la supervision des 9 invests répartis à travers le sud du pays, et à son cœur de métier axé sur l’octroi de prêts ou de garanties aux entreprises, cet outil public wallon est devenu – depuis sa création en 2002 – un des incontournables dans le petit monde de l’accompagnement des entreprises. "On est devenu un acteur incontournable dans le paysage économique wallon par le fait qu’on est à toutes les étapes de la vie de l’entreprise", résume à son tour Karl Adams, un autre membre du comité de direction de la Sowalfin. En 10 ans, l’activité de garantie aux entreprises a progressé de 224% et le financement a augmenté de 125%. "Cela s’explique notamment par le resserrement des conditions bancaires", estime Anne Vereecke. Les interventions de l’outil public ont, elles, permis de soutenir 15.000 emplois en 2018. "Et 4.400 emplois à créer sont annoncés par les entreprises."

L’effet de levier

Du côté des entreprises, 69 sociétés belges sont aujourd’hui en recherche de fonds pour un montant global de 140 millions d’euros. Parmi celles-ci, on compte 12 entreprises bruxelloises et une douzaine de sociétés sont également basées en Flandre.
Viviane Mol
Responsable du projet EuroQuity à la Sowalfin

À l’analyse du rapport de la Sowalfin, ce sont essentiellement les petites entreprises qui profitent de toutes ces aides. En matière de cofinancement, 51,7% des montants prêtés s’adressent ainsi à des entreprises de moins de 10 salariés. Du côté de l’octroi de garanties, ce public représente 46,3% de l’activité. La philosophie des interventions reste, elle, souvent axée autour de l’effet de levier. "En 2018, 100 euros octroyés (dans l’activité cofinancement) ont contribué à la réalisation d’un investissement de 714 euros, soit un effet de levier de 7,1 contre 6,1 en 2017." On retrouve plus ou moins ce même effet de levier du côté des invests avec une échelle de 6,1, soit un investissement de 515 euros par d’autres sources de financement pour 100 euros d’intervention de l’invest.

L’alternative à la Bourse

140 millions €
69 entreprises belges viennent de passer par l’intermédiaire de la Sowalfin pour tenter de décrocher un financement global de 140 millions d’euros sur la plateforme de financement EuroQuity.

Outre le canal classique dans la recherche d’un prêt qui consiste, pour une entreprise, à frapper à la porte d’une de ses filiales comme la Sofinex (croissance à l’étranger), Novalia (projets innovants), la Sowalfin a lancé une alternative à la Bourse pour les PME. Depuis 2015, la Région wallonne a rejoint la plateforme électronique EuroQuity créée par la banque publique Bpifrance quelques années plutôt. Cet outil, dont le fonctionnement s’apparente à une Bourse, met en relation les PME à la recherche de capitaux et des prêteurs comme des fonds d’investissements publics ou privés. La grande particularité de cette plateforme est qu’elle ne se limite pas à la Wallonie mais couvre une zone beaucoup plus large qui intègre l’ensemble de la Belgique, la France, l’Allemagne. Une série de fonds des Pays-Bas, d’Italie, d’Israël ou même du Japon sont également actifs sur EuroQuity.

Une douzaine d’entreprises flamandes

Seul intermédiaire avec BPI pour la Belgique, la Sowalfin est ainsi devenue en quelques années la tête de pont pour une série d’investisseurs et d’entreprises flamandes et bruxelloises à la recherche de bons projets ou de capitaux. "Actuellement, 72 fonds belges se sont inscrits sur la plateforme via notre intermédiaire. Du côté des entreprises, 69 sociétés belges sont aujourd’hui en recherche de fonds pour un montant global de 140 millions d’euros. Parmi celles-ci, on compte 12 entreprises bruxelloises et une douzaine de sociétés sont également basées en Flandre", explique Viviane Mol, responsable du projet EuroQuity à la Sowalfin. Les profils des entreprises sont variés même si on reste dans le cadre de jeunes pousses actives dans la biotech, la pharma, le médical. "Notre profil est tourné vers les start-ups mais on cherche à sensibiliser les entreprises plus matures."

Un récent partenariat avec Hub Brussels (l’Agence bruxelloise pour l’accompagnement de l’entreprise) pourrait par ailleurs booster le nombre d’entreprises bruxelloises sur la plateforme. "Nous sommes le seul interlocuteur avec BPI pour la Belgique mais nous proposons à des entreprises basées en Flandre ou à Bruxelles de les accueillir. Il y a un grand intérêt. Sans avoir organisé une communication structurée sur ce sujet, nous avons accueilli des belles entreprises et de gros fonds de Flandre."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect