Le "Lorraine" en quête de sérénité

©Thierry du Bois

Les communiqués pleuvent littéralement dans les boîtes mail des membres du Cercle de Lorraine. Alors qu'une réunion d'information initiée par Stéphan Jourdain devait avoir lieu ce soir au Cercle, mais un nouveau mail, envoyé par les administrateurs du club d'affaires, vient de reporter la réunion. Le Cercle est en quête de sérénité.

Depuis une dizaine de jours, les membres et les obligataires du Cercle de Lorraine ne savent plus où donner de la tête. Et les mails envoyés vers les membres se suivent et ne se ressemblent pas. La guerre continue à faire rage entre Stéphan Jourdain, le fondateur du Cercle, et Baudouin Velge, le président du club, poussé dehors lors d'une assemblée houleuse. 

"Attaques ignobles"

Lundi après-midi, dans le courant de l'après-midi, Stéphan Jourdain annonçait la tenue d'une réunion ce mardi soir afin de "répondre en toute transparence" aux questions que les membres souhaiteraient lui poser. Revenant sur les événements des derniers jours, Stéphan Jourdain s'est dit "profondément attristé de l'actuelle tourmente médiatique qui secoue le Cercle". 

Au passage, le fondateur du Cercle s'est dit victime "d'attaques ignobles" de la part de Baudouin Velge, raison pour laquelle il a demandé à son avocat de porter plainte pour calomnie et diffamation. 

Pour mémoire, Baudouin Velge, par voie de communiqué, avait dénoncé la situation catastrophique des chiffres du Cercle. L'ancien président avait également fait référence au précompte mobilier non payé sur les intérêts des obligations ainsi qu'à un conflit d'ordre urbanistique avec le proritéaire du bâtiment qui abrite le Cercle. 

Concernant la fiabilité des comptes, Stéphan Jourdain a répliqué, via un mail envoyé aux membres, que Baudouin Velge, en tant que président du Cercle, avait validé les résultats en question et que ceux-ci avaient été approuvés par un réviseur.  Ces résultats "n'ont jamais fait l'objet de la moindre contestation de sa part qu'il aurait pu m'adresser depuis mon départ". Parlant de Baudouin Velge, Stpéhan Jourdain avait alors précisé qu'il "devrait se souvenir qu'avant de me succéder à la gestion quotidienne, il était depuis trois ans déjà président du conseil d'administration et est donc collégialement solidaire de ma gestion passée". 

Dans la foulée de l'envoi de ce mail, Baudouin Velge nous avait appelé pour défendre sa position. Concernant la diffamation, il a assuré que les informations dont il faisait état sur les comptes étaient correctes et vérifiables. "Je ne sais pas ce que Stéphan Jourdain va dire dans les jours à venir. Il va constater que le Cercle est par terre, il va récupérer le bail et essayer de la valoriser. Il va aussi dire que si le Cercle est par terre, c'est à cause de notre gestion calamiteuse, ce que je réprouve", a fait savoir Baudouin Velge.

Fin de la récréation

Enfin, dans un souci de ramener un zeste de sérénité dans un débat aussi passionnel que tendu, les deux administrateurs du Cercle de Lorraine, Charles-Albert Peers et Dirk Gyselinck, ont envoyé un mail aux membres ce mardi matin. La réunion prévue ce soir par Stéphan Jourdain est reportée. Cela devrait laisser le temps au conseil d'administration de se réunir afin de faire le point et de prendre position. Le conseil a profité de ce nouveau mail pour exprimer sa solidarité à Stéphan Jourdain. 

"Le conseil d'administration condamne fermement les attaques proférées par voie de presse ces derniers jours à l'encontre du Cercle, de son gestionnaire intérimaire Stéphan Jourdain et de ses membres", lit-on dans une communication adressée aux membres.  Le conseil demande à tous de faire "preuve de retenue médiatique et de ne pas intenter d'actions contraires à l'intérêt du Cercle". 

Enfin, les administrateurs ont précisé qu'ils oeuvraient avec Stéphan Jourdain pour rétablir d'urgence l'indispensable sérénité que "méritent le Cercle, ses membres, ses créanciers et son équipe". 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés