Le nombre d'officines ne recule que légèrement en Belgique

©Dieter Telemans

Selon Sirius Insight, 69 pharmacies ont définitivement fermé leurs portes en trois ans. Mais la Belgique compte encore près de 4.800 officines opérationnelles.

Réputée pour la densité de son réseau d'officines, la Belgique compte encore près de 4.800 pharmacies ouvertes au public, auxquelles s'ajoutent 247 autres fermées temporairement. Ce nombre marque un recul, mais qui reste léger: en trois ans, seules 69 pharmacies ont fermé définitivement (-1,3%), selon un rapport du bureau d'études Sirius Insight.

Le paysage pharmaceutique belge reste donc très concurrentiel. La Belgique compte actuellement 3,9 pharmacies par 10.000 habitants. C’est moins qu’en 2017 (4,39), mais en moyenne, tous les ménages belges disposent d'une pharmacie à moins d'un kilomètre de chez eux.

4.797
pharmacies
La Belgique compte 4.797 pharmacies ouvertes au public et 247 pharmacies fermées temporairement.

Mais cette densité est régulièrement plus élevée, en particulier en Wallonie et à Bruxelles. Dans des villes comme Liège, Charleroi, Bruxelles et Huy, elle est systématiquement supérieure à 6 pharmacies par 10.000 habitants.

Si la Flandre compte le plus grand nombre de pharmacies, la Wallonie compte proportionnellement beaucoup plus de pharmacies de chaînes (4 officines ou plus).

En moyenne, chaque officine répond aux besoins pharmaceutiques d’environ 2.400 habitants. Mais la répartition des pharmacies est disparate. De nombreuses pharmacies du pays sont confrontées à un faible potentiel clients: 41 % des officines
ont un potentiel clients inférieur à 2.100 clients.

Cette situation est particulièrement marquée en Wallonie, où 52 % des officines ont un potentiel clients limité. L’analyse de Sirius Insight révèle également que le potentiel clients des pharmacies urbaines est souvent plus faible qu'en périphérie ou à la campagne.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés