Les dividendes ont progressé de 18,7% en Europe au deuxième trimestre

Deux tiers des dividendes payés par les sociétés belges proviennent d’AB InBev. ©Bloomberg

Parmi les 10 entreprises qui payent le plus de dividendes au monde, 8 sont européennes. AB InBev compte parmi elles.

Le montant des dividendes versés au 2e trimestre de cette année en Europe (hors Royaume-Uni), a réalisé une solide progression. Il a augmenté de 18,7% par rapport à la période correspondante de l’an dernier. Il a atteint la coquette somme de 176,5 milliards de dollars.

La croissance des dividendes a été largement répartie sur l’ensemble des pays et des secteurs.

C’est ce qui ressort d’une étude qu’a menée la société de gestion d’actifs Janus Henderson. Celle-ci attribue cette performance à la bonne santé des économies un peu partout dans le monde. En outre, précise-t-elle, la croissance des dividendes a été largement répartie sur l’ensemble des pays et des secteurs. "L’Europe, où le sentiment négatif pesait depuis quelque temps sur les marchés, a montré que dans l’économie réelle, l’ensemble des sociétés réalisent des profits décents et les distribuent à leurs actionnaires", commentent les auteurs de ce rapport.

Le montant des dividendes sous-jacents, c’est-à-dire les dividendes bruts ajustés des dividendes extraordinaires et des variations de change et des facteurs temps (période de paiements), a augmenté pour sa part de 7,5%.

Record belge

Il ressort encore de cette étude que des niveaux record ont été atteints dans 7 pays en Europe. En Irlande notamment, en France malgré la réduction de 22% du dividende d’EDF, et de 30% de celui d’Engie et aux Pays-Bas, grâce à ABN Amro pour qui le montant final a grossi de 82%. Mais encore en Allemagne en dépit de la baisse du dividende de Deutsche Bank, (-42%) et en Suisse malgré le repli de celui de Credit Suisse (-60%).

Et la Belgique? Eh bien, elle fait une nouvelle fois partie de ce groupe aussi, bien qu’AB InBev n’ait pas relevé son dividende final pour la 3e année de suite. KBC qui a payé pour une première fois un solde de 2 euros et Umicore dont le nombre d’actions s’est accru, ont compté parmi les sociétés qui ont contribué à ce record belge.

AB InBev dans le Top 10

Le montant des dividendes payés par les sociétés européennes représente 35% de celui versé par les 1.200 plus importantes sociétés cotées au monde que suit Janus Henderson. En hausse de 12,9%, les dividendes attribués à l’échelle internationale atteignent 497,4 milliards de dollars.

117,1
milliards
Les Etats-Unis ont vu, eux, les versements augmenter de 4,5%. Ils atteignent un record de 117,1 milliards de dollars.

Au Japon, la hausse s’est élevée à 14,2% à 35,9 milliards de dollars. Les Etats-Unis ont vu, eux, les versements augmenter de 4,5%. Ils atteignent un record de 117,1 milliards de dollars. Soit un gain de 7,8% des dividendes sous-jacents. Une entreprise américaine sur 50 a réduit son dividende. Parmi elle, on trouve l’emblématique General Electric (-50%).

25% de l’ensemble des dividendes proviennent du secteur financier (+ 9,6% en termes sous-jacents). Mais le plus forte croissance est le fait du secteur minier (+ 20,7%). Les secteurs technologique, de l’énergie et des biens de consommations cycliques, ont affiché une croissance à 2 chiffres. Par contre, ceux des biens de consommation de base et celui des services publics sont restés à la traîne.

"La trajectoire du dollar pourrait affecter le taux de croissance des dividendes totaux l’an prochain".

Parmi les 10 principaux payeurs de dividendes au monde, 8 sont européens. Comme c’est le cas depuis 2012, AB InBev se situe à la 9e place dans ce classement pour le 2e trimestre (voir infographie), le Suisse Nestlé étant l’éternel champion dans ce registre.

"Nous sommes confiants quant à la poursuite de la hausse des dividendes sous-jacents au niveau international en 2019", conclut Bern Lofthouse, directeur de la gestion actions internationales à haut dividende chez Janus Henderson. Il précise néanmoins que "la trajectoire du dollar pourrait affecter le taux de croissance des dividendes totaux l’an prochain".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content