Les entreprises flamandes sont les plus mauvais payeurs du pays

©BELGA

Les entreprises wallonnes et bruxelloises paient mieux leurs factures que les sociétés flamandes. Les différences entre les régions s'estompent pour ce qui concerne les particuliers alors que du côté des entreprises publiques les retards sont beaucoup plus fréquents au sud du pays.

Grande première. La nouvelle étude sur les habitudes de paiement des chefs d'entreprise réalisée par Intrum distingue les pratiques constatées en Wallonie et en Flandre. Intrum, le leader sur le marché du recouvrement de créances et de la gestion de crédit, a interrogé 862 patrons à travers tout le pays. Les questions tournaient autour du phénomène qui empoisonne la vie des entrepreneurs: les retards de paiement. Car il faut dire que 6 dirigeants de PME sur 10 signalent que ces retards les mettent parfois en difficulté alors que les mauvais payeurs seraient responsables d'un quart des faillites. 

Selon l'enquête réalisée chaque année par Intrum dans vingt-huit pays européens, des différences régionales notables sont constatées en Belgique, surtout lorsqu'il s'agit d'échanges entre entreprises. Petite précision, l'étude d'Intrum est ventilée sur deux régions, Bruxelles et la Wallonie étant réunies dans un même groupe. Il apparaît donc que 11,9% des factures sont payées au-delà des délais par les entreprises flamandes, contre seulement 7,5% pour leurs homologues wallonnes. "Le pourcentage d'impayés définitivement inscrits en perte est également supérieur au nord du pays (3,7% du chiffre d'affaires total) qu'au sud (3,1%)", précise-t-on encore à l'Union des Classes Moyennes (UCM). 

Pourquoi une telle différence? L'enquête d'Intrum s'aventure sur le terrain des divergences culturelles pour justifier cet écart. "Les chefs d'entreprise flamands n'hésitent pas à retarder leurs paiements intentionnellement, pour garder davantage de liquidités. Leurs collègues wallons sont en moyenne plus attentifs à garder de bonnes relations avec leurs fournisseurs", explique ainsi Intrum. 

La tactique préventive, pour éviter les défauts et retards de paiement, varie aussi selon les régions. "En Flandre, le fournisseur demande plus souvent un paiement anticipé. En Wallonie, on recourt davantage à l'assurance-crédit et aux entreprises de recouvrement", rappelle Intrum dans son enquête.

Notons enfin que pour les entreprises publiques la tendance s'inverse. Les pouvoirs publics au sud du pays imposent aux entreprises des délais de paiement plus longs qu'en Flandre et les retards sont y plus fréquents. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect