Publicité

Les ouvriers d'ArcelorMittal Gand rejettent un projet de CCT

Le pré-accord de convention collective de travail soumis au vote du personnel d'ArcelorMittal Gand ce lundi, avait été conclu le 7 octobre entre la direction et les syndicats. ©Photo News

Les ouvriers d'ArcelorMittal Gand ont rejeté le préaccord de convention collective de travail, qui avait été établi entre la direction du groupe et les syndicats.

Les ouvriers d'ArcelorMittal Gand ont rejeté un préaccord sur une nouvelle convention collective de travail, a annoncé, ce lundi, le front commun syndical, qui va déposer un préavis de grève.

Sur les 3.076 ouvriers ayant le droit de se prononcer sur le texte, 73,47% ont correctement voté. Et parmi ceux-ci, 75,48% ont rejeté la proposition de CCT.

À côté d'une hausse salariale de 0,4%, il avait été prévu que les travailleurs pourraient compter sur les primes d'ancienneté et les augmentations barémiques.

La paix sociale semble fragile dans l'usine de Gand où plusieurs arrêts de travail sont survenus ces dernières semaines. Le géant sidérurgique a pourtant récemment annoncé un investissement de 1,1 milliard d'euros dans ses installations gantoises.

Les éléments du pré-accord

Le 7 octobre dernier, les syndicats et la direction d'ArcelorMittal à Gand avaient conclu un accord pour une nouvelle CCT. À côté d'une hausse salariale de 0,4%, il avait été prévu que les travailleurs pourraient compter sur les primes d'ancienneté et les augmentations barémiques.

Les parties s'étaient également entendues pour que le personnel reçoive des éco-chèques d'une valeur de 40 euros en 2020 et 2021, ainsi qu'une prime trimestrielle et un versement anticipé de la prime de fin d'année.

ArcelorMittal emploie 4.600 travailleurs sur son site de Gand qui sera confronté à d'importants changements visant à rendre ses opérations plus durables.

La direction avait également déclaré vouloir soutenir, dans les limites du légal, la possibilité d'une retraite anticipée.

Changements à venir

ArcelorMittal emploie 4.600 travailleurs sur son site de Gand qui sera confronté à d'importants changements visant à rendre ses opérations plus durables. On parle notamment de l'arrivée d'un procédé de production d'hydrogène et de fours électriques.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés