Les parapharmacies iU sont en réorganisation judiciaire

©rv

Les parapharmacies iU, cédées en 2019 à des investisseurs français, ont introduit une demande de procédure en réorganisation judiciaire (PRJ) mercredi matin.

Voilà sans doute une nouvelle victime du coronavirus. Ce mercredi matin, l'enseigne de parapharmacie iU, qui exploite 22 magasins en Belgique et au Luxembourg, s'est tournée vers le tribunal de l'entreprise francophone de Bruxelles pour se mettre à l'abri de ses créanciers par le biais de la procédure de réorganisation judiciaire (PRJ). Contacté à la sortie de l'audience - qui se tenait à huis clos, comme c'est souvent le cas lors des demandes de réorganisation -, Grégory de Sauvage (CMS), l'avocat de la société, nous a fait savoir que ses clients ne souhaitaient pas communiquer tant que le tribunal n'avait pas rendu sa décision.

Ex-Multipharma

Jusqu'en 2019, la chaîne de parapharmacies appartenait à Multipharma. Cette coopérative (273 pharmacies, 1700 travailleurs) a décidé de s'en défaire afin de se recentrer sur ses activités clés. La chaîne avait alors été vendue à Jean-François Mallinjoud et Thomas Parias, deux hommes d'affaires français. Le premier a fait une partie de sa carrière dans le secteur des fonds d'investissements.

C'est en 1996 que Multipharma s'était lancé dans la parapharmacie en lançant Equiform. Le concept de parapharmacie, qui vend essentiellement des produits de soins et de beauté, encore peu connu en Belgique, a commencé à se développer dans un contexte devenu, au fil des ans, de plus en plus concurrentiel. Equiform était alors considéré comme une sorte de pionnier dans notre pays. En 2010, Equiform avait changé de nom et s'était transformé en iU.

24,7
millions d'euros
Le chiffre d'affaires de iU en 2018

On l'a dit, pour justifier la cession de iU, Multipharma avait avancé son intention de se recentrer sur ses activités clés. Mais le chiffre d'affaires en baisse depuis plusieurs années, avait dû peser lourd dans la balance. En 2016, le chiffre d'affaires s'élevait encore à 31,7 millions d'euros, contre 28,7 millions en 2017 et 24,7 millions en 2018. Il faut aussi dire que depuis quelques années, ce secteur était devenu de plus en plus concurrentiel, notamment avec l'apparition de Medi-Market. La vente en ligne a également commencé à couvrir une part de plus en plus importante des activités, un tournant que iU n'avait pas réussi à négocier. En 2017, la chaîne avait abandonné son webshop afin de se replier sur le canal de vente en ligne de Multipharma.

Les 22 magasins exploités par iU en Belgique et au Luxembourg sont essentiellement situés dans des centres commerciaux.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés