Les petits commerçants déçus de la première journée de soldes

Le coup d'envoi des soldes a été reporté cette année au 1er août en raison de la crise du coronavirus. ©BELGA

Le Syndicat des Indépendants et des PME se dit "particulièrement" déçu de la première journées de soldes.

Les petits commerçants ont exprimé samedi leur déception en ce premier jours de soldes. "Cette première journée se révèle particulièrement décevante", commente Daniel Cauwel, président du SDI, la fédération patronale interprofessionnelle.

Les commerçants espéraient que les chalands seraient alléchés par les réductions de prix plus importantes que les années précédentes vu l'ampleur des stocks. Mais pour le SDI, les limitations imposées clients dans le cadre de la lutte contre le Covid les ont incités à rester chez eux.
"Sauf rare exception dans certains quartiers ou centres commerciaux, les membres commerçants de fédération font en effet état d'une journée particulièrement morose et décevante, très loin de l'affluence sur laquelle ils comptaient".

"Sauf rare exception dans certains quartiers ou centres commerciaux, les membres commerçants de fédération font en effet état d'une journée particulièrement morose et décevante."
Daniel Cauwel
Président de la SDI

Pour l'organisation patronale, indépendamment de la crise sanitaire, les soldes font de moins en moins recette en raison des promotions accordées dès le mois de juin, le succès du commerce électronique et la concurrence transfrontalière avec la France, les Pays-Bas et l'Allemagne.
En raison de la crise sanitaire, le coup d'envoi officiel des soldes, traditionnellement donné le 1er juillet, a été reporté cette année au 1er août.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés