Publicité

Muriel Bernard (eFarmz) incarne l'entrepreneuse audacieuse

Le jury du Bold Woman Award 2021 pour la Belgique avait retenu six finalistes, dont Muriel Bernard, future lauréate (en vert, au centre), et Pauline Van Ostaeyen (devant à gauche), qui allait emporter le prix réservé aux start-upeuses. ©Kristof Vadino

Dans l'esprit de sa glorieuse ancêtre, la Maison Veuve Clicquot encourage les femmes à entreprendre. Elle a distingué la fondatrice d'eFarmz, qu'elle érige en modèle inspirant.

Deux entrepreneuses belges ont été distinguées jeudi soir devant quelque 250 personnes à l'Hôtel de Mérode, à Bruxelles. Muriel Bernard, fondatrice et CEO d'eFarmz, a remporté le "Bold Woman Award" tandis que Pauline Van Ostaeyen, co-fondatrice de Dockflow, a gagné la version destinée aux jeunes pousses, le "Bold Future Award". Leur parcours a été jugé exemplaire et devrait encourager d'autres femmes à créer leur entreprise, dans l'esprit de... la Veuve Clicquot!

Explications... Au décès de son époux en 1805, Barbe Nicole Clicquot Ponsardin a repris la maison de Champagne créée 30 ans plus tôt par son beau-père. La "Veuve Clicquot" est ainsi devenue, à 27 ans, une des premières femmes à diriger une entreprise en France. "Elle a décidé de montrer de quoi elle était capable dans cet univers d'hommes et elle a fait preuve d'audace et de détermination, souligne Jean-Marc Gallot, le président de la Maison Veuve Clicquot (groupe LVMH). Elle a notamment lancé trois innovations dans le secteur en introduisant la table de remuage des bouteilles, le rosé d'assemblage et le concept des millésimes qui, jusqu'alors, était réservé aux vins."

Première belge

En 1972, à l'occasion du 200ᵉ anniversaire de l'entreprise, la Maison a créé un prix pour encourager l'entrepreneuriat féminin, devenu aujourd'hui le "Bold Woman Award".

"Fidèles à l'esprit de madame Clicquot, nous cherchons à mettre en avant des femmes entrepreneuses qui réussissent et qui peuvent en inspirer d'autres."
Jean-Marc Gallot
Président-directeur général de la Maison Veuve Clicquot

Et cette année, elle a pour la première fois lancé une édition belge du prix. "Fidèles à l'esprit de madame Clicquot, nous cherchons à mettre en avant des femmes entrepreneuses qui réussissent et qui peuvent en inspirer d'autres", précise Jean-Marc Gallot qui ajoute "ignorer pourquoi on n'a pas créé plutôt la version belge de l'award" - il existe, en effet, dans 27 pays.

Quand elles veulent lancer une affaire, les femmes rencontrent toujours une série d'obstacles réservés à leur genre. Leur situation s'améliore au fil du temps, mais sans qu'on approche de l'égalité. La Maison Veuve Clicquot mesure les évolutions du dossier via un baromètre international. Dans sa dernière édition, on voit que la crise du covid a fait bouger les choses grâce au télétravail et à la généralisation du digital: de 34% avant, la part des femmes prêtes à lancer leur entreprise a bondi de 8 points à 42% (moyenne sur 17 pays dont la Belgique). Mais la moitié d'entre elles continuent d'avoir plus difficile à se financer et la majorité dit manquer de modèles.

La lauréate Muriel Bernard le confirme: "Le plus grand défi, quand j'ai fondé la plateforme de vente en ligne de produits et boîtes repas bio et locaux eFarmz, a été l'accès au financement. Les banquiers et les investisseurs sont tous des hommes et nous, les femmes, manquons de réseaux dans cette sphère-là. En 2013, j'ai eu l'impression que certains banquiers ne me prenaient pas au sérieux. Depuis, cela s'est amélioré, certes, mais il reste une appréhension à traiter avec une femme."

"Le plus grand défi, quand j'ai fondé la plateforme de vente en ligne de produits et boîtes repas bio et locaux eFarmz, a été l'accès au financement."
Muriel Bernard
Fondatrice et CEO d'eFarmz

Et la Maison Clicquot elle-même, où en est-elle sur ce plan? "Quand j'ai pris la présidence de l'entreprise il y a sept ans, répond Jean-Marc Gallot, il y avait une femme pour sept hommes au comité de direction. Aujourd'hui, on est à trois femmes pour cinq hommes, et l'on compte plus de cadres féminins que masculins. On est par ailleurs quasi arrivé à la parité au niveau des salaires: l'écart n'est plus que de 1%."

37,5%
femmes au comité de direction de veuve Clicquot
La Maison Veuve Clicquot s'efforce d'appliquer elle-même son souci d'équilibrer les genres dans l'entreprise: son comité de direction recense 3 femmes pour 5 hommes et elle compte plus de cadres féminins que masculins.

Audace en pleine crise corona

La CEO d'eFarmz a été élue sur la base de trois critères, l'audace, l'innovation et l'éthique. "Il m'a fallu pas mal d'audace pour lancer la société, y croire et grandir, explique-t-elle. Entre autres choix audacieux, il y a eu le financement, les premiers engagements, puis en pleine crise covid la décision de s'agrandir fortement en engageant du personnel et en investissant dans un entrepôt. Des choix qui s'avèrent payants aujourd'hui, avec une croissance qui se poursuit au sortir de la crise."

Ses facultés d'innovation, Muriel Bernard les a démontrées en introduisant la modernité dans les circuits courts alimentaires en y apportant une solution technologique. Sa plateforme permet aussi aux clients de découvrir d'où vient chaque produit, d'identifier le producteur de la moindre carotte; un bel exercice de transparence.

Quant à l'éthique, elle fait partie de l'ADN d'eFarmz. Celle-ci mesure en effet l'impact carbone de tout ce qu'elle entreprend, participe au programme Farming For Climate qui stimule la transition agro-écologique et vérifie également ses impacts sur l'eau et 16 autres critères selon le schéma défini par le PEF (Performance Environmental Footprint).

Pour toutes ces raisons, Muriel Bernard aura droit, l'an prochain, à un plant à son nom dans la vigne historique de Verzy, chez Veuve Clicquot à Reims.

La cofondatrice de Dockflow pionnière dans un monde d'hommes

Pauline Van Ostaeyen a lancé la société Dockflow avec deux associés (deux hommes) en 2018. Leur plateforme permet aux expéditeurs et affréteurs de conteneurs maritimes de suivre l’état de leurs cargaisons tout au long de leur voyage à travers les mers. "Dockflow intègre les données des compagnies maritimes et des expéditeurs sur une même plateforme, ce qui permet de livrer l’histoire complète de leurs conteneurs aux différents maillons de la chaîne logistique", explique la cofondatrice.

Surprise mais ravie d’avoir été élué lauréate, elle a conscience d’avoir lancé son affaire dans un secteur très masculin. Ce n’est toutefois pas dans le monde maritime qu’elle a rencontré des obstacles "genrés", mais, comme la CEO d’eFarmz, plutôt dans le secteur financier. "Dans les sessions de présentation aux investisseurs, les jurys sont surtout composés d’hommes", dit-elle, précisant qu’elle a senti là des appréhensions, mais dans le registre du subtil. "C’est cependant en train de changer avec l’arrivée des jeunes générations, plus rodées à la diversité."

Avec sa plateforme logistique, Dockflow s’est montré disruptive dans un secteur très traditionnel: Pauline Van Ostaeyen et ses associés ont fait là œuvre de pionnier – audace et innovation, donc. Quant à la dimension éthique, elle estime l’avoir atteinte en contribuant à accroître la transparence sur ce marché.

"Ce prix va à la fois accroître la visibilité de Dockflow, me permettre de rencontrer des personnalités inspirantes et motiver d’autres femmes à s’engager dans le secteur de la logistique maritime", conclut-elle.

Le résumé

  • Deux entrepreneuses belges ont été distinguées à l'issue de l'examen de 92 candidatures: Muriel Bernard, fondatrice et CEO d'eFarmz, a remporté le "Bold Woman Award", version Belgique 2021, tandis que Pauline Van Ostaeyen, co-fondatrice de Dockflow, a gagné la version destinée aux jeunes pousses, le "Bold Future Award".
  • La Maison de Champagne Veuve Clicquot a lancé ce prix il y a 49 ans pour stimuler l'entrepreneuriat au féminin et multiplier les modèles inspirants.
  • Les lauréates ont été jugées sur leurs qualités en matière d'audace entrepreneuriale, d'innovation et d'éthique.
  • Parmi les principaux obstacles dressés sur la route des femmes reste l'accès au financement.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés